Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : JULIEN CHAMPAGNE
  • JULIEN CHAMPAGNE
  • : Site consacré à l'artiste français Julien Champagne (1877-1932), à sa vie et à ses oeuvres.
  • Contact

Profil

  • ARCHER
  • hermétiste
  • hermétiste


...consacré à l'artiste français Julien Champagne (1877-1932), à sa vie et à ses oeuvres.


Peintre et dessinateur, Julien Champagne est surtout connu de nos jours pour avoir illustré les ouvrages de Fulcanelli, un mystérieux alchimiste contemporain.

Et pourtant, il figure au Bénézit, la "Bible" internationale des créateurs. Et suivant son ami Eugène Canseliet, il fut bien un maître du pinceau et du crayon.

C'est à la découverte de cet artiste méconnu, mais profondément attachant, que je voudrais vous inviter. Je voudrais aussi vous demander de ne pas hésiter à enrichir mes articles de vos propres commentaires et de vos découvertes personnelles.

Bon voyage donc au pays légendaire de Julien Champagne.

Recherche

24 septembre 2006 7 24 /09 /septembre /2006 12:22


Grâce à Walter Grosse de qui j'en profite pour recommander à nouveau le site dédié à Fulcanelli:

http://www.fulgrosse.com/

voici une adresse de Julien Champagne qui ne me paraît pas encore avoir été relevée. "Hubert" a incontestablement en 1905, époque à laquelle il a rencontré Fulcanelli, vraisemblablement dans la capitale, habité à Paris au 20 de la rue Torricelli, dans le 17ème arrondissement.

Je ne sais si vous arriverez à déchiffrer mon cliché extrait de la liste ad hoc des résidents parisiens par arrondissement, dénichée par Grosse, mais il établit qu'un Jean Julien Champagne, né le 23 janvier 1877 à Levallois Perret , élève aux Beaux Arts, vivait alors à cette adresse.

D'après Walter, il y résidait encore en 1907. Il me précise voir dans cette "liste électorale" qu'Alfred Alphonse Champagne, né à Béalcourt (Somme) le 18 décembre 1878 habitait également à cet endroit en 1905, mais plus en 1907.

Il pense qu'Alfred Alphonse pourrait être un cousin de Jean Julien. Toujours à la même adresse, il lit qu'habitait en 1905 et 1907 Alphonse Hubert Champagne, né à Paris le 5 août 1854. Pour lui, cet "agriculteur" ou employé d'agriculteur serait le père de Julien Champagne.

Il aurait été en fait employé au ministère de l'Agriculture entre 1900 et 1914 et la famille Champagne aurait habité la rue Toricelli jusqu'au début de la première guerre mondiale.

Je relève pour ma part que la déclaration de naissance de Julien:

http://archer.over-blog.net/article-2258329.html

établit que son père, effectivement prénommé Alphonse Hubert, était cocher. Et qu'il était effectivement âgé de 23 ans en 1877.

Il est tout de même amusant de constater, et ceci devrait plaire entre autres à Patrick Rivière, que Champagne ait résidé dans la rue d'un "thermo-maître".

En effet, Evangelista Torricelli ou Toricelli (1608-1647), élève et disciple de Galileo Galilei, passe pour être l'inventeur, ou un des inventeurs, du baromètre à mercure:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Evangelista_Torricelli
http://mendeleiev.cyberscol.qc.ca/Chimisterie/2001-2002/andersonk.html
http://www.utc.fr/~tthomass/Themes/Unites/Hommes/torr/depart_torr.html



Je voudrais pour terminer ce post revenir avec vous un instant sur la dernière demeure de Julien Champagne.

Comme nous l'avons vu avec mon article du 25 février 2006:

http://archer.over-blog.net/article-1985596.html

il est enterré au cimetière d'Arnouville-lès-Gonesse, actuellement situé dans le Val d'oise (ex Seine et Oise).

Dans son Fulcanelli dévoilé, Geneviève Dubois nous précise la localisation exacte de sa tombe: carré D, numéro 45.

Elle nous fournit également deux clichés de celle-ci, dont le premier a déjà été reproduit par votre serviteur, et dont voici le second.

"La plaque a été enlevée ou volée", constate-telle avec nous. Dans Le Forum de la Librairie du Merveilleux:

http://forum.aceboard.net/?login=50340

Julien Champagne fait l'objet de deux "fils":

http://forum.aceboard.net/recherche.php?login=50340&posteur=&ou=2&forum=2498&mot=CHAMPAGNE&go=1

Sur le second, Ibrahim propose de restaurer la sépulture mutilée, et je m'associe bien sûr à cette heureuse initiative.

Ceci dit, foi de Saint Jacques, la tombe est vide, la pierre est nue, Champagne vit.


ARCHER

Partager cet article

Repost 0
Published by ARCHER - dans archer
commenter cet article

commentaires

Walter Grosse 24/09/2006 20:47

    Julien Champagne a connu Fulcanelli à Paris en 1905. Fulcanelli a toujours été à Paris... En 1870-71 pendant le siège à Paris qu'a défendu sous les ordres du lieutenant-colonel Viollet-le-Duc, qu'a visité en 1874 dans sa résidence quand celui-ci était conseiller municipal à faubourg Montmartre, a connu le chimiste Chevreul à Paris, ainsi que la famille De Lesseps, Curie, entre autres... Néanmoins, il a voyagé pour Marseille et Aix-en-Provence, pour retorner à Paris à la fin de 1917... dans la décennie de 1920 habite dans la rue Jacob et en 1926 s'absente de Paris...
    Enfin, j'ai la certitude de que le rencontre entre Julien Champagne et Fulcanelli s'a donnée à Paris.

ARCHER 24/09/2006 21:38

Je ne demande qu'à me laisser persuader que Julien Champagne a connu Fulcanelli à Paris en 1905. L'année semble avérée, mais l'endroit?Une piste sérieuse est celle de la librairie Chacornac, lieu de rencontre des ésotéristes au début du XXème siècle, où Champagne avait ses habitudes.Nous savons en tout cas qu'en 1910-1911 Champagne a travaillé pour Fulcanelli, puisque certaines planches du Mystère des Cathédrales datent de cette époque. En outre, le frontispice du Mystère a été reproduit dans une bibliographie Chacornac de 1912.Il serait intéressant à mon avis d'en savoir plus également sur la première entrevue de Fulcanelli avec Eugène Canseliet à Marseille vers 1915. J'ai l'impression que Julien Champagne et Canseliet se sont également connus dans cette ville à la même période.Il est frappant quoiqu'il en soit de constater qu'en 1917 ou environ et Fulcanelli et Champagne et Canseliet regagnent la capitale.