Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : JULIEN CHAMPAGNE
  • : Site consacré à l'artiste français Julien Champagne (1877-1932), à sa vie et à ses oeuvres.
  • Contact

Profil

  • ARCHER
  • hermétiste
  • hermétiste


...consacré à l'artiste français Julien Champagne (1877-1932), à sa vie et à ses oeuvres.


Peintre et dessinateur, Julien Champagne est surtout connu de nos jours pour avoir illustré les ouvrages de Fulcanelli, un mystérieux alchimiste contemporain.

Et pourtant, il figure au Bénézit, la "Bible" internationale des créateurs. Et suivant son ami Eugène Canseliet, il fut bien un maître du pinceau et du crayon.

C'est à la découverte de cet artiste méconnu, mais profondément attachant, que je voudrais vous inviter. Je voudrais aussi vous demander de ne pas hésiter à enrichir mes articles de vos propres commentaires et de vos découvertes personnelles.

Bon voyage donc au pays légendaire de Julien Champagne.

Recherche

10 février 2019 7 10 /02 /février /2019 17:05

Nous avons récemment appris avec peine le décès de notre amie amienoise Francine Irma Charlotte Duhamel (1928-2018), parente éloignée de Julien Champagne, avec qui nous avons beaucoup échangé.

Intéressée pour des raisons familiales par la vie et l'oeuvre d'"Hubert", elle avait d'ailleurs auparavant retenu l'attention de Geneviève Dubois, au temps de la préparation de son livre Fulcanelli dévoilé (Dervy, 1992). 

Nous lui devons pour notre part un nombre appréciable de documents et d'informations de qualité, dont la version couleur de l'autoportrait de Julien qui orne la couverture de l'ouvrage de Jean Artero sur Champagne (Le Mercure Dauphinois, 2014).

Francine descendait en fait de Charles de Saint-Acheul (1863-1951) et de Félicie Quinot (1863-1941), elle-même soeur de la mère de Julien, Pascaline Quinot.

Charlotte de Saint-Acheul (1894-1964), la maman de Francine, était donc la cousine de Champagne. Elle s'était mariée en 1924 à un certain Henri Poiré...

Comme vous vous en doutez, Francine Duhamel avait fait quelques recherches généalogiques sur sa famille.

Sa propre descendance compte curieusement des artistes plus ou moins reconnus, sculpteurs, dessinateurs ou peintres, comme son fils Mathias. Un autre de ses enfants, Frédéric, décédé prématurément , avait lui aussi commencé de s'informer sur Julien.

Allons, me direz-vous, plus de contacts possibles avec la famille de Champagne? Mais si, mais si.

Et pour l'instant, tenez, en mémoire de Francine, je vous offre ces deux croquis de Julien , "croqué" en 1897 et 1898 par son oncle Charles de Saint-Acheul.

Et maintenant permettez-moi de revenir sur un autre de mes amis, l'alchimiste Roger Bourguignon, disciple d'Eugène Canseliet, qui nous a lui aussi quittés il y a quelques mois. 

Grâce aux éditions Arqa, un petit livre lui est consacré fin 2018, qui est une sorte de liber amicorum. Le nom d'auteur qu'il porte l'indique bien, en tout cas: les amis de Roger Bourguignon.

Je me permets de vous en recommander la lecture, car il est riche, foisonnant même, y compris dans les domaines de l'alchimie théorique et opérative.

Certes il n'est pas cependant exempt de tout défaut, et on pourra constater dès la lecture de la préface de Jean Artero qu'une relecture supplémentaire n'aurait pas été de trop.

Certes aussi on pourra s'étonner d'y trouver quelques sévères critiques ad hominem, mais il est vrai que notre Roger avait-lui même souvent la dent dure.

Il n'empêche que ses amis et amies lui restent fidèles, comme on pourra le constater à la lecture des contributions, outre de votre serviteur, de Franco Baldini, Bernard Chauvière, Robert Delvarre, Thierry Emmanuel Garnier, Cédric Mannu, Thierry Mazenot, Joëlle Oldenbourg et Dominique Voisin (par ordre alphabétique). 

Puisqu'il vient d'être question de Joëlle, j'espère qu'elle me permettra d'écrire qu'elle est peut-être l'auteur de cette belle photo prise au palais Jacques Coeur de Bourges, où l'on reconnaît bien trois amis et frères en Hermès, de gauche à droite, Chauvière, Delvarre et Bourguignon.

A l'heure où contrairement à ce qui se passe dans d'autres pays notre université peine toujours - et c'est tant pis pour elle - à considérer l'hermétisme et l'alchimie pour ce qu'ils sont, je voudrais enfin signaler à l'attention générale l'émouvante dédicace qu'Antoine Faivre fit en son temps à Roger Bourguignon de son étude intitulée Toison d'or et alchimie (Archè Edidit, 1990):

 

pcc ARCHER 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Candice 27/02/2019 02:27

Très bel article, très intéressant et bien écrit. Je reviendrai me poser chez vous. A bientôt.

ARCHER 27/02/2019 09:24

Merci Candice, et avec plaisir.