Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : JULIEN CHAMPAGNE
  • JULIEN CHAMPAGNE
  • : Site consacré à l'artiste français Julien Champagne (1877-1932), à sa vie et à ses oeuvres.
  • Contact

Profil

  • ARCHER
  • hermétiste
  • hermétiste


...consacré à l'artiste français Julien Champagne (1877-1932), à sa vie et à ses oeuvres.


Peintre et dessinateur, Julien Champagne est surtout connu de nos jours pour avoir illustré les ouvrages de Fulcanelli, un mystérieux alchimiste contemporain.

Et pourtant, il figure au Bénézit, la "Bible" internationale des créateurs. Et suivant son ami Eugène Canseliet, il fut bien un maître du pinceau et du crayon.

C'est à la découverte de cet artiste méconnu, mais profondément attachant, que je voudrais vous inviter. Je voudrais aussi vous demander de ne pas hésiter à enrichir mes articles de vos propres commentaires et de vos découvertes personnelles.

Bon voyage donc au pays légendaire de Julien Champagne.

Recherche

4 mai 2006 4 04 /05 /mai /2006 06:58


J'ai hésité à adopter un titre inverse, "Robert Ambelain à l'ombre de Champagne", mais il me semble finalement que l'ombre est bien du côté d'Ambelain.

Mon propos n'est pas ce soir de vous entretenir de l'oeuvre abondante de cet auteur prolifique, né en 1907 et décédé en 1997, mais de revenir maintenant avec vous sur son enquête, plusieurs fois mentionnée, qui concerne "le dossier Fulcanelli" (Cahiers de la revue La tour saint Jacques, 1962).

Je pense en fait que cette enquête est sujette à caution, ou du moins doit être remise en perspective.

Vous vous souvenez sans doute que dans un de mes posts précédents, consacré à Jean Schemit, j'ai évoqué la visite d'Ambelain  au premier éditeur  de Julien Champagne. Cette visite avait pour but de solliciter l'autoristation de Schemit pour la publication dans le livre d'Ambelain d'une gravure de Julien, figurant dans l'édition originale du Mystère des Cathédrales.

Cette gravure est reproduite ci-dessus, et représente la Vierge Noire de Marseille, que nous avons également abordée précédemment.

Elle figure dans un ouvrage de jeunesse qu'Ambelain écrivit en 1937, à trente ans, et qui fut publié en 1939: Dans l'ombre des cathédrales.

Ce livre vient d'être réédité tel que, par les éditions Bussière (2001), Ambelain n'ayant jamais, au témoignage émouvant de sa fille, Liliane Douguet Ambelain, qui y figure, traduit en actes son intention de le remanier.

http://www.robert-ambelain.book.fr/

Robert Ambelain intitule cette gravure "la vierge noire chrétienne", probablement en référence aux Isis d'origine païenne. En tout cas, le modèle est bien le même que celui du Mystère des Cathédrales, comme on pourra le vérifier ci-après:

Et quoiqu'il en soit, il s'agit sans doute là de la gravure de Julien Champagne qui a été (re)publiée le plus récemment.

J'ai déjà dit qu'Ambelain avait dédié Dans l'ombre des cathédrales à Fulcanelli. Voici le texte de cette dédicace:

"A la mémoire de Fulcanelli artisan du Grand OEuvre, Philosophe du Feu, dont les merveilleux enseignements nous ont permis cette imparfaite ébauche d'Esotérisme Hermétique."

Et de fait, dans son ouvrage, l'auteur multiplie les citations du Maître, toujours approbatrices, même s'il se défend d'avoir écrit un livre d'alchimie; Ambelain préfère déjà, en effet, la magie à l'alchimie, et cite aussi les articles de son ami Jules Boucher (J.B.) parus quelques mois auparavant dans la revue Consolation.

ambelaindédicaceombre.champagne

 

 

ambelainsignure.champagne

 

Mais voici ce qui importe surtout, à mon sens; c'est la façon dont dans son livre Ambelain présente "la vierge mère":

"La Vierge Noire de Saint-Victor, de Marseille, illustrant le présent ouvrage, est celle du dessin original de Jean-Julien Champagne, le savant illustrateur du "Mystère des Cathédrales".

C'est à l'obligeance de M. Jean Schemit, l'éditeur des deux ouvrages de Fulcanelli, qui nous en donna l'autorisation, que nous devons de la reproduire ici."

Ma conclusion est simple: en 1937, et contrairement à ses affirmations de 1962, Ambelain distingue bien entre Fulcanelli l'auteur et Champagne l'illustrateur. Pour lui, à cette époque, Julien Champagne n'est pas Fulcanelli, et l'identification entre les deux personnes fera bien l'objet d'une construction subséquente.





Dans l' édition Bussière de 2001, qui encore une fois est "anastatique", Ambelain, que nous voyons ici photographié en 1988, contredit donc sans s'être autrement  démenti ses propos de 1962.

Un dernier mot peut-être, sur la préface de Gérard Kloppel qui ouvre cette réédition: Elle contient à mon avis une contre-vérité, quand le préfacier affirme qu'en 1939 les ouvrages de Fulcanelli s'arrachaient à prix d'or. Nous avons déjà vu que c'est faux, au moins jusque 1945.

Ce qui est vrai depuis, et encore de nos jours, c'est que les éditions originales de ces livres sont très prisées, et constituent un bon indicateur de la "cote" et de Fulcanelli et de Julien Champagne.

A titre indicatif donc, il faut actuellement compter presque mille euros pour se procurer l'édition Schemit des Demeures Philosophales, et plus de mille pour celle du Mystère des Cathédrales.

Consolez vous cependant, la réédition Omnium Littéraire est un peu plus accessible, et les rééditions Pauvert encore davantage, mais ces dernières ne comportent pas la plupart des illustrations de Julien Champagne, qui y sont remplacées par des clichés...

 

http://maxjulienchampagne.over-blog.it/article-champagne-all-ombra-di-robert-ambelain-35788211.html

 

ambjeune.champagne



ARCHER

Partager cet article

Repost 0
Published by ARCHER - dans archer
commenter cet article

commentaires

iniectus 04/05/2014 21:08


Bien sûr quand je dis que son décès fut lié à une consommation excessive d'alcool, je ne dis pas cela pour lui nuire.


Je ne sais plus où j'ai lu cela, mais je vais rechercher dans la semaine.


Avez-vous sous la main la déclaration de Canseliet et Bechtel, et par la même me dire qui est ce Bechtel?

ARCHER 05/05/2014 09:29



Guy Bechtel:


http://bnam.fr/spip.php?rubrique815



iniectus 04/05/2014 18:00


Bonjour,


 


Juste pour signaler que votre dernière assertion n'est pas totalement vraie. J'ai une édition de chez Pauvert des "Demeures Philosophales" et il se trouve qu'elle contient des dessins de
Champagnes.


 


Votre site est très sympathique. J'ai une petite question. Je viens de découvrir, il y a quelque temps de cela, un livre qui est attribué à Julien Champagne.


Il y a plusieurs choses en fait qui m'intriguent. Tout d'abord Julien Champagne est mort d'une maladie liée à l'abus de l'alcool. Ce qui n'est jamais dit dans toutes les pages qu'elles soient du
web ou de papier, que j'ai pues lire. Pourquoi?


Ensuite, Julien Champagne, excellent artiste peintre, l'alcool n'enlève rien au génie, tout comme la folie( cf Van Gogh), avait lui-même dérobé un manuscrit appartenant à Fulcanelli, je ne sais
plus dans quel "alchimique mémoire" j'ai lu cela.


 


Est-il possible que l'origine du livre qu'on  lui attribue soit celle-la?


Enfin, je sais que Eugène Canseliet fut victime, lors de son infarctus, de vols. Des notes lui appartenant lui furent dérobées.


Je me demande dans quelles conditions, la ou les personnes ayant agit ne s'en sont pas servies pour nuire à Eugène Canseliet.


Je pense à tous ces documents que l'on retrouve sur Eugène. Ce pourrait-il qu'il y ait des faux parmi ceux-ci?


 


Bonne continuation.


Bien cordialement


 

ARCHER 04/05/2014 19:30



Beaucoup de questions, merci, Iniectus. Sur les vols dont Canseliet a été (comme Champagne) victime, je n'ai pas d'information particulière.


C'est vrai qu'une édition Pauvert des Demeures (celle de format poche) contient quelques illustrations de Julien, mais bien peu finalement.


Quant à son alcoolisme prétendu, il me semble non prouvé (en dehors d'une assertion que Canseliet aurait assénée à Bechtel).


Enfin, sur les causes de son décès, les versions divergent (cf. sa biographie à paraître en septembre).


Au plaisir de vous lire.



solitaire 23/09/2007 21:50

quand on connait l'oeuvre d'ambelain et qu'on sait ce que sait que l'Alchimie au delà du verbiage mais dans son ésotérisme transcendant, on ne peut mettre un titre comme le vôtre. Passons. J'ai lu l'enquête d'ambelain dans un des numéro de (LA TOUR ST JACQUES) et connaisssant l'oeuvre profonde de ce auteur et sa hargne d'autodidacte, je pourrais vous dire que son analyse est exacte avec pruves à l'appui. Vous devez savoir que L'ALCHIMIE, LA MAGIE ET L ASTROLOGIE constituent les sciences hermétiques.Tout initié se doit d'en connaitre les bases. Malgré cet article malheureux, tes autres  articles restent interessants.n'y voit là aucune condescendance mais une appréciation.

ARCHER 23/09/2007 22:17

Solitaire,Merci de ce commentaire élogieux sur la plupart de mes articles...et surtout bienvenue sur ce blog. On ne peut pas être d'accord sur tout avec tout le monde, hélas peut-être mais c'est ainsi.Je partage votre point de vue suivant lequel avec l'alchimie et l'astrologie, la magie fait partie des sciences traditionnelles. D'après ce que je sais de la tradition, ce seraient même les trois principales. S'agissant de la magie, le tout est de savoir de quelle magie il s'agit, noire blanche ou rouge. Il est curieux d'ailleurs de retrouver dans ces appellations les trois couleurs principales du Grand OEuvre alchimique.En ce qui concerne Ambelain, que je connais sans doute moins bien que vous, j'ai essayé de porter une appréciation mesurée, notamment par égard pour sa famille. Vous mentionnez son article de la revue La Tour Saint-Jacques dans la controverse qui l'opposa à Eugène Canseliet et vous dites disposer de preuves que c'est Ambelain qui avait raison dans ses allégations de l'époque.N'hésitez pas à les produire ou à m'en faire part, car j'ai effectivement eu des échos divergents sur la nature exacte des travaux du groupe du Lunaire et de celui de l'AROT, ainsi d'ailleurs que sur l'identité de certains de leurs participants. Otero et Courjeaud à sa suite sont sévères avec Ambelain, de même d'ailleurs que Pierre Geyraud dans son appréciation de Dans l'ombre des cathédrales.Si Ambelain mérite mieux que cette ombre d'une oeuvre de jeunesse, je serai heureux d'en prendre acte, surtout dans la mesure naturellement où tout cela aurait quelque chose à voir avec Julien Champagne.C'est ainsi par exemple que je recherche toujours un portrait d'Alexandre Rouhier.