Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : JULIEN CHAMPAGNE
  • JULIEN CHAMPAGNE
  • : Site consacré à l'artiste français Julien Champagne (1877-1932), à sa vie et à ses oeuvres.
  • Contact

Profil

  • ARCHER
  • hermétiste
  • hermétiste


...consacré à l'artiste français Julien Champagne (1877-1932), à sa vie et à ses oeuvres.


Peintre et dessinateur, Julien Champagne est surtout connu de nos jours pour avoir illustré les ouvrages de Fulcanelli, un mystérieux alchimiste contemporain.

Et pourtant, il figure au Bénézit, la "Bible" internationale des créateurs. Et suivant son ami Eugène Canseliet, il fut bien un maître du pinceau et du crayon.

C'est à la découverte de cet artiste méconnu, mais profondément attachant, que je voudrais vous inviter. Je voudrais aussi vous demander de ne pas hésiter à enrichir mes articles de vos propres commentaires et de vos découvertes personnelles.

Bon voyage donc au pays légendaire de Julien Champagne.

Recherche

8 mai 2007 2 08 /05 /mai /2007 13:38

Voulez vous un conseil? Allez au musée Carnavalet, et si vous voulez retrouver l'atmosphère des Soirées parisiennes de Julien Champagne:

http://www.archerjulienchampagne.com/article-6323545.html

prenez rendez-vous au département des dessins et gravures, qui n'est accessible au chercheur que de cette façon. L'accueil y est excellent, et le dépaysement garanti.

C'est ce que j'ai fait moi-même ces derniers temps, et quand je suis arrivé à me persuader que le classement par auteur était inexistant, j'ai pu profiter des joies discrètes mais finalement incommensurables de la recherche par thèmes: moeurs, topographie, bals, concerts...

Après, naturellement, il faut se rendre compte qu'il y a des classeurs pour grands formats, et qu'il y a également ceux réservés aux petits. Mais au bout du compte le résultat a été significatif, sans compter que le bonheur est dans l'attente, comme disent -entre autres- les bédouins.

Nous connaissions déjà les numéros 3 et 5 de la série des Soirées: Concert à la chaussée d'Antin et Fête de banlieue.

Je peux vous dire que le 4 est consacré à un Thé au faubourg Saint Germain, auquel j'adorerais participer pour une foultitude d'excellentes raisons. Et je vous présente ci-dessus Un punch d'artiste (numéro 9).

Le numéro 11 s'intitule bizarrement Un lansquenet au quartier Brédal. Mais bien entendu je ne suis pas certain d'avoir en une visite épuisé les charmes du Carnavalet, je ne saurais être aussi prétentieux.

La signature imprimée de Champagne qui figure en bas à droite des gravures est peu lisible sur leurs reproductions en ligne, néanmoins si on les agrandit:

http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/0/23/43/31/antin.champagne.jpg
http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/0/23/43/31/banlieue.champagne.jpg

on obtient un résultat satisfaisant, que je vous livre ci-après:


Lithographie de J.Champagne donc, et je ne connais pas d'autre Champagne convenable au Bénézit actuellement.

Quant à l'imprimeur de cette série, il est parfois mentionné comme étant lui aussi parisien: "Paris, publié par E. Sinnett, édit. Galerie Colbert, 10."

Ce qui me conduit à évoquer illico une piste que vient à l'instant de me proposer une toute jeune ancienne étudiante de l'école des beaux arts d'Amstelodami, romancière à ses heures gagnées:

"Quand j'étais à mon école, je me souviens que les artistes, pour gagner leur pain, travaillaient souvent dans les ateliers de gravure.

Comme pour imprimer des estampes il faut une connaissance assez profonde de la chimie, il est possible que notre Champagne fut tout simplement  le graveur des Soirées parisiennes."

Je m'en voudrais de ne pas relever aussi l'intéressante hypothèse émise récemment par une bachelière ès Arts d'outre Atlantique, que je salue ici ainsi que son heureux mari:

En voyant les reproductions de ces images, elle a fait remarquer qu'on enseignait aux Beaux-Arts en 1900 ce qui se faisait commercialement en 1850, et que l'Art Nouveau, du point de vue académique, était alors une hérésie.

Donc elle propose que ces dessins sont possiblement des études exécutées lors de ses cours par Julien Champagne.

Supposition d'autant plus séduisante que cette époque est précisément celle du décès du dessinateur des gravures originales, Henri de Montaut...


J'en étais là de mes satisfactions et de mes frustrations, lorsque j'ai eu brusquement l'idée saugrenue de rechercher sur la "toile" d'autres images attribuées à J. Champagne. Bien m'en a pris!

Voici donc de la prestigieuse université nord-américaine de Princeton la collection Allison Delarue:

http://libweb5.princeton.edu/visual_materials/delarue/htmls/
http://libweb5.princeton.edu/visual_materials/delarue/Htmls/contacts.html

Mon propos n'est pas "à c'tte heure" de vous infliger une bio de ce gentleman, dont les anglicistes pourront aisément transcrire une présentation in situ:

http://libweb5.princeton.edu/visual_materials/delarue/Htmls/delarue.html

Passionné de théatre, de danse et de ballets, Allison Delarue s'est constitué au fil des ans une collection qui me paraît finalement avoir été au moins partiellement mise en ligne en 1999. Et bien, si précisément nous nous rendons ensemble à la rubrique des imprimés de ballets:

http://libweb5.princeton.edu/visual_materials/delarue/Htmls/printsVB.htm

nous découvrons une nouvelle estampe des Soirées parisiennes, le Foyer de l'Opéra:

http://libweb5.princeton.edu/visual_materials/delarue/Prints/154.jpg

Elle ne m'apparaît pas être numérotée, et je me demande si on ne perçoit pas la trace d'un grattage au bas de la gravure, qui est présentée on ne sait trop pourquoi comme réalisée "d'après Julien Champagne."

Le Foyer de l'Opéra, disons tout de même au passage que c'est aussi, après tout, l'Athanor de l'OEuvre.


Remember...En ce jour du 8 mai, celui du bleuet ou du chardon, comme le 11 novembre est pour l'éternité du coquelicot, "le vieillard d'aujourd'hui est l'enfant de demain."



ARCHER

Partager cet article

Repost 0
Published by ARCHER - dans archer
commenter cet article

commentaires

khaitzine 25/06/2007 15:07

Cher Archer,
Merci pour votre aimable appréciation concernant la conférence baglis. J'en profite pour vous féliciter à propos de vos recherches et découvertes relatives à J.J. Champagne. Je suis toujours heureux de constater qu'il existe encore des passionnés, doués d'ingéniosité et faisant preuve d'une louable persistance.
Bien amic alement,
Richard Khaitzine
P.S. Dervy vient de ressortir la Langue des Oiseaux en poche, augmentée de 2 chapitres  lesquels vont plus loin concernant le procédé Roussel. Il expliquent notamment pourquoi Roussel usa autant d ' "objet (à) air"... Pour informations uniquement.

ARCHER 26/06/2007 23:00

Cher Richard Khaitzine,Merci de cet éloge. Je me réjouis de la reparution d'un de vos livres en poche, la langue des oiseaux a dû effectivement être chère aussi bien à Raymond Roussel qu'à sa "classe" Julien Champagne.J'espère toujours pouvoir annoncer de nouvelles découvertes sur ce blog, mais la précipitation étant du diable, je préfère marquer une petite pause et en profiter pour améliorer un peu les articles déjà parus. Le dernier en date à avoir été modifié est ainsi celui sur l'obélisque de Champagne.J'avoue que je suis toujours perplexe quant à l'attribution par les experts de la RMN à "notre" Julien des Soirées parisiennes de J. Champagne. Autrement dit, cet incontestable J. est il bien "Hubert"?Comme quoi, si une trouvaille en appelle une autre, il y a aussi des réponses qui génèrent des questions.

Walter Grosse 02/06/2007 06:15

Dans le 7e Compagnie de marche du 1er bataillon (transferée pour le 2e bataillon pendant la bataille de Champagny et attachée à la 2e armée de Paris) du capitaine Joseph COTTU j'ai trouvé un Jean CHAMPAGNE. Dans le regstre nous ne pouvons pas savoir s'il était un sous-officier ou un sapeur, mais quoi qu'il soit, est possible qui existe un autre artiste de nom Jean CHAMPAGNE né avant notre Julien...?!?

ARCHER 02/06/2007 09:00

Walter,Bravo pour cette trouvaille. Ce Jean Champagne fut-il artiste peintre? Oui, il existe au moins en théorie une possibilité que Julien Champagne ait eu un homonyme ou un presque homonyme de cette qualité.Je suis même sur la piste d'un J. Champagne dont un certain nombre d'oeuvres auraient été réalisées vers 1855. Mais je n'ai pu encore ni l'identifier, ni trouver un argument valide qui puisse me permettre de contredire l'opinion des experts de la Réunion des Musées Nationaux.Ah un peu d'humour pour finir: Je crois bien par contre avoir définitivement percé à jour le mystère du modèle du Vaisseau du Grand OEuvre:http://www.youtube.com/watch?v=nUDIoN-_Hxs

sandrine 31/05/2007 16:43

bonjour
pour info, j'ai vue sur www.baglis.tv une conférence d'une heure très intéressante car hyper-documentée de Richard Khaitzine sur Fulcanelli.  Je pense qu'elle devrait vous intéresser car il est également question de Champagne. Voici l'adresse:
http://www.baglis.tv/weblog/fiches/Le%20dossier%20Fulcanelli.html
c'est rare de pouvoir entendre des auteurs / conférenciers nous parler calmement et simplement d'un sujet surtout quand c'est auss pointu. Dis-moi ce que vous en pensez.

ARCHER 31/05/2007 22:42

Chère Sandrine, Merci beaucoup pour ce nouveau commentaire. Comme je te l'ai déjà expliqué, j'ai commandé le DVD de cette conférence 2007 et même si je dois dire qu'il y est peu question de Julien Champagne, Richard Khaitzine m'y a paru être toujours aussi intéressant et accrocheur dans son propos.Voici par conséquent, pour répondre à ta question, ce que j'en pense: du bien... On peut soit faire comme moi (commander le DVD) soit comme toi, prendre un abonnement à Baglis TV. Pub non payée...