Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : JULIEN CHAMPAGNE
  • JULIEN CHAMPAGNE
  • : Site consacré à l'artiste français Julien Champagne (1877-1932), à sa vie et à ses oeuvres.
  • Contact

Profil

  • ARCHER
  • hermétiste
  • hermétiste


...consacré à l'artiste français Julien Champagne (1877-1932), à sa vie et à ses oeuvres.


Peintre et dessinateur, Julien Champagne est surtout connu de nos jours pour avoir illustré les ouvrages de Fulcanelli, un mystérieux alchimiste contemporain.

Et pourtant, il figure au Bénézit, la "Bible" internationale des créateurs. Et suivant son ami Eugène Canseliet, il fut bien un maître du pinceau et du crayon.

C'est à la découverte de cet artiste méconnu, mais profondément attachant, que je voudrais vous inviter. Je voudrais aussi vous demander de ne pas hésiter à enrichir mes articles de vos propres commentaires et de vos découvertes personnelles.

Bon voyage donc au pays légendaire de Julien Champagne.

Recherche

15 avril 2006 6 15 /04 /avril /2006 16:52



furuscouv.champagne




En mémoire cette fois de Frédéric Nietzsche et de ses Considérations inactuelles, voici un autre dessin de Julien Champagne, plus ancien je pense que celui de Walter Grosse que nous avons récemment reproduit, et qui est, lui, daté de 1979.

Il a été réalisé lui aussi à partir de l'aquarelle déjà citée d'Eugène Canseliet (Canseliet peint Julien Champagne) et son auteur, qui l'a signée KRJ, n'est autre que Kenneth Rayner Johnson, l'auteur de la première biographie en anglais qui ait été consacrée à Fulcanelli.

Publiée en 1980 à Jersey par Neville Spearman, elle n'a pas été traduite en français; à l'inverse, elle l'a été récemment en russe (Aenigma, Moscou, 2009), mais d'abord en espagnol (El misterio Fulcanelli, Martinez Roca, Barcelone, 1981), édition hispanique dans laquelle on retrouve le portrait ci-dessus de Julien Champagne, et dont la jaquette de couverture comporte la curieuse question suivante:

?Està vivo Fulcanelli? Cette question est sans doute motivée par la relation que donne l'auteur du fameux voyage en Espagne d'Eugène Canseliet, dans les années 1950, au cours duquel Canseliet aurait rencontré un Fulcanelli vivant, plus que centenaire à l'état-civil, et pourtant rajeuni.

Dans son ouvrage, Kenneth Rayner Johnson développe surtout, et longuement, la thèse de Robert Ambelain dans Les cahiers de la tour Saint Jacques  (Dossier Fulcanelli: Fulcanelli, alias Julien Champagne). Il la préfère visiblement à la thèse inverse, défendue par Eugène Canseliet.

Sur Julien Champagne, il n'apporte que peu de notations personnelles , relevant toutefois que Jules Boucher (voir notre post précédent sur cette relation de Julien) aurait dit à Robert Ambelain que Champagne avait horreur de l'occultisme "de la main gauche" - entendez de la magie noire,
pour faire simple, - et l'aurait fréquemment averti de rester à l'écart des groupes pratiquant ce type d'ésotérisme.

KRJ commente aussi son dessin en trouvant une certaine ressemblance entre son modèle et le jeune Salvador Dali, ce qui est plutôt flatteur...pour Dali.

Il mentionne également, toujours à propos d'Ambelain, le fameux traineau à hélice, précisant: "He was eventually presented to Nicholas II." Ceci pour répondre à une question qui m'a été posée.

Au total, un livre intéressant, en dépit de sa sinistre couverture, et qui a précédé d'une bonne vingtaine d'années la traduction en anglais d'une autre biographie de Fulcanelli, celle de Geneviève Dubois, qui vient de paraître début 2006 (Fulcanelli and the alchemical revival, Destiny Books).

Il est vrai que le livre de Dubois, lui, paru chez Dervy en 1992, avait déjà reparu antérieurement, mais en italien (Fulcanelli, Mediterranee, 1996).


Ne quittons pas Kenneth Rayner Johnson sans mentionner, finalement, que sur sa page de titre intérieure il n'hésite pas à transcrire le nom de Fulcanelli en utilisant l'écriture même de Julien Champagne:

 

http://maxjulienchampagne.over-blog.it/article-inactualite-de-julien-champagne-35787687.html

 

ARCHER

Partager cet article

Repost 0
Published by ARCHER - dans archer
commenter cet article

commentaires

Salilus 31/12/2006 16:49


On sait que Dali s’intéressa de très près à l’alchimie et à Fulcanelli, à l’instar de plusieurs maîtres du surréalisme.
 En 1946, lors d’un dîner organisé par le boss de Warner Bros de l’époque, Dali rencontre Walt Disney et lui propose de réaliser un film d’animation. A l’époque, le Catalan considère le père de Mickey comme un maître, un doctor es subversion à l’égal des Bunuel, des Marx Brothers, des Cecile B. de Mille.
 Walt Disney accepte et Dali, qui venait de finir les décors du film La Maison du Dr Edwards de Hitchock, dessine, peint et croque quelques 150 planches du story-board. Point final.
 Il faudra attendre 57 ans, et la mort des deux artistes, pour que le projet ressurgisse des cartons Disney. Réalisé à l’aide d’un logiciel vidéo numérique 3D, Destino a enfin vu le jour. http://lesarchivesdesalilus.hautetfort.com/archive/2006/12/31/disney-et-dali-destino.html
 Ce film fascinant est projeté à l’exposition « Il était une fois… Disney » qui se tient au Grand Palais, à Paris, jusqu’au 15 janvier 2007.  

 

 

 

 

ARCHER 02/01/2007 18:05

Merci Salilus de ces nouvelles et intéressantes précisions sur Disney et son entourage.Je savais que Dali s'était intéressé à l'alchimie en général mais pas à Fulcanelli en particulier. Auriez-vous des précisions sur ce point?Se pourrait-il notamment que Paul Eluard et (ou) sa femme Gala, plus tard compagne de Dali, que nous avons vu apparaître dans ce blog, aient joué un rôle à ce sujet?J'ignorais également l'existence de la coopération que vous évoquez entre Disney et Dali. J'encourage à la lecture de votre site, en particulier de votre article sur leur oeuvre commune, du nom privilégié de Destino, et dont grâce à vous il est possible de visionner en ligne un court mais fascinant extrait.Peut-être est-ce finalement le moment de rappeler que Dali a, sur l'alchimie, notamment signé un ensemble d'oeuvres remarquables, et parues d'ailleurs dans un recueil hélas hors de prix, qui s'intitule tout bonnement L'alchimie des philosophes:http://www.cfmgallery.com/artists/Dali/pages/L'Alchimie%20des%20Philosophes.htm

cosy ray 16/04/2006 15:58

Dali fut un personnage plus complexe qu'il n'y paraît; il n'était pas que le "Avida dollars " comme le surnommait le pape du surréalisme. Si vous ne l'avez déjà fait, nous vous engageons à lire attentivement ses écrits. Tout en vous distrayant, vous y trouverez sûrement quelques enseignements.  Tout comme l'abeille, tâchons de faire notre miel de toutes les fleurs, même de celles qui nous semblent les plus vénéneuses. Toujours au plaisir de vous lire. Ray

ARCHER 16/04/2006 16:21

Oui, Ray, aussi ma notation était plutôt humoristique; comme le Pablo Picasso des périodes "bleue" et "rose", j'ai une affection particulière pour le Salvador Dali de certaines oeuvres, je pense notamment au Christ vu de dessus, dit de Saint-Jean de la Croix, que je trouve pour ma part...vertigineux:http://www.revilo-oliver.com/Kevin-Strom-personal/Art/Dali_ChristofStJohnoftheCross1951.JPGS'agissant de ses écrits, que je connais moins, je sais qu'il a produit un très dispendieux recueil de textes et images d'alchimie, dont je voudrais bien feuilleter ne serait-ce que la plaquette de présentation...Il a aussi publié un curieux roman, Visages cachés, chez Stock. Au chapitre huitième, intitulé: Tout est chimère, il y cite Calderon de la Barca: "Aimer sans savoir qui."Bien à vous,

Walter Grosse 15/04/2006 21:18

    Cher ami, je pense que mon dessin est meilleur de ce que celui-ci de Kenneth Rayner Johnson du livre " The Fulcanelli Phenomenon ", page 173.  Quel est son avis personnel ?

ARCHER 15/04/2006 21:45

Cher Walter,Je n'y contredirai pas; une raison de plus, probablement, pour que nous attendions avec intérêt et vos prochaines contributions sur votre blog et sur celui-ci, et votre prochain livre sur Fulcanelli.Bien à vous,