Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : JULIEN CHAMPAGNE
  • JULIEN CHAMPAGNE
  • : Site consacré à l'artiste français Julien Champagne (1877-1932), à sa vie et à ses oeuvres.
  • Contact

Profil

  • ARCHER
  • hermétiste
  • hermétiste


...consacré à l'artiste français Julien Champagne (1877-1932), à sa vie et à ses oeuvres.


Peintre et dessinateur, Julien Champagne est surtout connu de nos jours pour avoir illustré les ouvrages de Fulcanelli, un mystérieux alchimiste contemporain.

Et pourtant, il figure au Bénézit, la "Bible" internationale des créateurs. Et suivant son ami Eugène Canseliet, il fut bien un maître du pinceau et du crayon.

C'est à la découverte de cet artiste méconnu, mais profondément attachant, que je voudrais vous inviter. Je voudrais aussi vous demander de ne pas hésiter à enrichir mes articles de vos propres commentaires et de vos découvertes personnelles.

Bon voyage donc au pays légendaire de Julien Champagne.

Recherche

17 mars 2006 5 17 /03 /mars /2006 19:32


A quelques jours maintenant de cet équinoxe de printemps cher aux alchimistes, pourquoi ne pas nous intéresser à une Vierge noire, dont un surnom traditionnel est curieusement Notre Dame la
Verte?

Nous voulons parler ici de Notre Dame de Confession, Vierge noire des cryptes de l'abbaye saint Victor, à Marseille. Elle ouvre, symboliquement, le Mystère des Cathédrales de Fulcanelli, dont elle fournit la première planche, comme il se doit illustrée et signée par Julien Champagne.

"Notre Dame de Confession, célèbre Vierge noire des cryptes saint Victor, à Marseille, nous offre un beau spécimen de statuaire ancienne, souple, large et grasse. Cette figure, pleine de noblesse, tient un sceptre de la main droite et a le front ceint d'une couronne à triple fleuron", commente brièvement Fulcanelli.

Mais quel est pour lui le sens ésotérique des Vierges noires? Elles figurent, dit-il, "dans la symbolique hermétique, la terre primitive, celle que l'artiste doit choisir pour sujet de son grand ouvrage.

C'est la matière première, à l'état de minerai, telle qu'elle sort des gîtes métallifères, profondément enfouie sous la masse rocheuse."

Soit, dira-t-on, mais quid de la verdeur de cette Vierge noire? Fulcanelli ajoute, toujours dans le Mystère des Cathédrales: "Dans le cérémonial prescrit pour les processions de Vierges noires, on ne brûlait que des cierges de couleur verte."

Fulcanelli reviendra sur ce thème printanier dans ses Demeures Philosophales, au chapitre consacré au cadran solaire du palais Holyrood d'Edimbourg. Citant l'abbé Laurin, et sa Notice sur l'antique abbaye saint Victor de Marseille (1915, nombreuses rééditions), et Hippolyte Matabon et sa Légende des cierges verts (1889), il précise, s'agissant de la légende:

"Cette légende contient, derrière le voile allégorique, la description du travail que doit effectuer l'alchimiste pour extraire, du minéral grossier, l'esprit vivant et lumineux, le feu secret qu'il renferme, sous forme de cristal translucide, vert, fusible comme de la cire, et que les sages nomment leur vitriol." Et de rapporter cette naïve et précieuse tradition hermétique.

Quant à l'histoire de cette statue, elle est ancienne. On affirmait autrefois qu'elle avait été rapportée par Lazare, et sculptée par saint Luc dans un bois de fenouil. En réalité, elle serait du XIIIème siècle, et en bois de noyer très sombre. Son autre surnom de Feunou serait issu, non pas de fenouil, mais du feu nouveau.

Il semble attesté qu'à la Chandeleur, la Vierge était et est habillée de vert, et que les fidèles appelés à la procession reçoivent des cierges bénis de couleur verte. Sur le pouvoir de ces cierges, un curieux ouvrage existerait, de l'abbé Ballydau: Secrets puissants et protecteurs de Notre Dame la Verte.

Dans son ouvrage sur Saint Victor (Imprimerie marseillaise, 1927) le chanoine Joseph Berenger s'attache en tout cas à décrire l'usage ancien, qui dit-il n'existe plus:

"A la fête de la Chandeleur l'on mettait des croix de cire sur les portes des salles et des chambres, et le peuple venait en foule à Saint-Victor prendre, avec un morceau de linge, du feu bénit, un des cierges et de l'huile des lampes qui brûlaient dans l'église inférieure."

Voulez vous pour terminer une précision sur l'office actuel? On le célèbre dans les catacombes et
la tradition est de toucher la robe verte de la statue avec des cierges verts et de ne les allumer
qu'ensuite.

On y vend des patisseries dont la fabrication est gardée secrète de père en fils et qui se confectionnent elles aussi dans les catacombes; elles portent le nom de navettes et affectent très exactement la forme de la barque d'Isis.


http://maxjulienchampagne.over-blog.it/article-champagne-et-la-vierge-noire-35787091.html



ARCHER

Partager cet article

Repost 0
Published by ARCHER - dans archer
commenter cet article

commentaires

Chris 20/07/2012 23:03


... hum, concernant le puis chartrain, il fait quelques 33 mètres de profond, est de facture celtique ou antérieur à cette époque... ce qui caractérise les puits druidiques, c'est qu'ils sont de
forme carrée à leur base pour ensuite évoluer vers le cercle au fur et à mesure du développement vertical... la quadrature du cercle ?... Tout ceci et dans tous les cas, est FORT ;-) enpreint de
significations... quand à la rivière souterraine, elle serait le confluent de 7 sources... mais là dessus, je n'ai aucune confirmation pour l'instant... affabulation ?!... wait and see...


...quand à une BD sur Fulcanelli, whouuf, ça serait très souhaitable !... pour ma part, je ne suis pas assez professionnel en matière de dessin et de peinture...


... je reste un artiste "du dimanche"...


...en revanche, ma profession se situe davantage dans l'emploi de logiciels d'architecture et d'image de synthèse :


https://sites.google.com/site/amdesarchitectures/


Bonne nuit ! Chris.

ARCHER 25/07/2012 19:37



Merci Chris de ces nouveaux commentaires. Cette réflexion sur la quadrature du cercle me semble particulièrement pertinente.


Voyez:


http://www.archerjulienchampagne.com/article-julien-champagne-astronomique-48379848.html


Pour Le vaisseau du Grand OEuvre, vous avez encore raison, nous voyons ici une représentation de la vierge minérale.


Le modèle de Champagne n'est pas connu de façon certaine: Louise Barbe, Henriette Roggers, voire Irène Hillel.


Reportez-vous notamment à:


http://www.archerjulienchampagne.com/article-1855487.html


http://www.archerjulienchampagne.com/article-1742426.html


http://www.archerjulienchampagne.com/article-3573552.html


http://www.archerjulienchampagne.com/article-6153071.html


 



Chris 20/07/2012 19:43


Merci cher Archer, pour votre réponse des plus... rapides !


...oui, la série de Patrick a retenu toute notre attention à Magdalée (ma Dame Pernelle ;-) et moi-même.


Bonne vulgarisation !...


... ce qui nous a conduit à Rocamadour, pas plus tard qu'il y a deux semaines !... il nous y a fallu patienter quelque peu, car le lieu était empli de la clameur de jeunes intégristes cathos
venus (semble-t-il) pousser leurs cris (de guerre !?)... en ces lieux bien paisibles... en dehors des heures d'affluence, s'entend...


Hum, ce qui n'empêcha pas certains (les moutons noirs ?) de s'adonner à la fumette... cocasse non ?!... comme quoi... cela contraste avec certains esprits bien agités par ces temps de
mue... bref, passons.


L'inventaire (de Patrick) des médaillons du portail de N.-D. de Paris et leurs échos à ceux d'autres hauts-lieux ne fait pas (l'ombre ;-) d'un doute...


Amitiés, Christian.

Chris 20/07/2012 18:59


Bonjour cher Archer,


... au sujet d'Henry Corbin, auquel il faut associer Louis Massignon, Khan Qazvini, Paul Kraus et certainement
quelques anonymes qui recueillent toute notre gratitude et sympathie...


...j'ai été éblouis par les récits de Suhrawardi d'Alep, et particulièrement, par son "Bruissement de l'aile de
Gabriel"... interpellé, j'en ai tenté une adaptation sous forme d'ébauche en BD, ceci afin de mettre ce texte magnifique à la portée des petits et des grands... voici le lien :


http://fr.calameo.com/books/000913704b6fb3caf654e

ARCHER 20/07/2012 19:28



Chris, cette BD est de belle qualité formelle, et au fond tangente la philosophie de l'hermétisme ou alchimie.


Si on pouvait réaliser une bande dessinée sur un alchimiste comme Fulcanelli (il en existe sur Nicolas Flamel), vous m'en verriez enchanté.


 



Chris 20/07/2012 18:41


Bonjour cher Archer,


...au sujet de l'étymologie du nom du puits chartrain...


Anciennement nommé : "le lieu fort", puis "les lieux forts" et enfin : "les saints forts" (christianisme
oblige...)


...je me permets un p'tit clin d'oeil en "langue des oiseaux" :


F = feu, O = eau, R = air, T = terre


... hum, rien de bien étonnant lorsque nous expérimentons la "force" du lieu et que l'on est conscient de quel côté
de la force nous nous tenons !...


Bien à vous. Christian

ARCHER 20/07/2012 19:06



Cher Christian,


Merci de votre commentaire. Votre cabale sur FORT rejoint celle de Regor, exposée ci-dessus. Vos précisions sur le puits des saints forts sont également les bienvenues.


Sur Chartres, permettez moi de vous inciter à vous reporter à un autre article:


http://www.archerjulienchampagne.com/article-1766811.html


Enfin, vous serez peut-être intéressé de savoir (ou de vous voir rappeler) que comme déjà dit par ailleurs, dans sa série de DVD intitulée Le voyage alchimique, Patrick Burensteinas a selon moi
réussi à prouver que certains médaillons de Chartres sont d'inspiration très similaire à ceux de Paris, Amiens...


Amicalement,


 


 


 



Régor 21/12/2008 09:48

L'essentiel ets de vivre à chaque instant "les miracles d'une seule chose", ce que fait la Vie dans l'Unité du multiple.

ARCHER 23/12/2008 19:45


Oui, sans doute, "Un le Tout", ce qui est une maxime fondamentale de l'alchimie, Science de la Vie. Bonnes fêtes, de fin d'année et de début d'année.