Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : JULIEN CHAMPAGNE
  • JULIEN CHAMPAGNE
  • : Site consacré à l'artiste français Julien Champagne (1877-1932), à sa vie et à ses oeuvres.
  • Contact

Profil

  • ARCHER
  • hermétiste
  • hermétiste


...consacré à l'artiste français Julien Champagne (1877-1932), à sa vie et à ses oeuvres.


Peintre et dessinateur, Julien Champagne est surtout connu de nos jours pour avoir illustré les ouvrages de Fulcanelli, un mystérieux alchimiste contemporain.

Et pourtant, il figure au Bénézit, la "Bible" internationale des créateurs. Et suivant son ami Eugène Canseliet, il fut bien un maître du pinceau et du crayon.

C'est à la découverte de cet artiste méconnu, mais profondément attachant, que je voudrais vous inviter. Je voudrais aussi vous demander de ne pas hésiter à enrichir mes articles de vos propres commentaires et de vos découvertes personnelles.

Bon voyage donc au pays légendaire de Julien Champagne.

Recherche

25 février 2006 6 25 /02 /février /2006 14:28

charlesjaffeux.champagne

L'homme des bois, "héraut mystique de Thiers", fournit le thème central d'un chapitre entier des Demeures Philosophales de Fulcanelli.

Nous reproduisons ci-dessus la planche XVIII de cet ouvrage, fruit du labeur de Julien Champagne, dont l'exactitude peut être une fois de plus certifiée par le cliché très similaire
qui clot notre post.

La maison "de l'homme des bois", puisque le personnage représenté lui a donné son nom, remonte au XVème siècle. Elle peut toujours être admirée, rue de la Coutellerie, dans la "pittoresque préfecture du Puy-de-Dôme" qu'est restée la cité thiernoise. Depuis 1987, elle est classée monument historique.

Fulcanelli décrit ainsi notre sauvageon: "Un homme de haute stature, hirsute, vêtu de peaux cousues transversalement, le poil en dehors.

Tête nue, il sourit, énigmatique, quelque peu distant, et s'appuie sur un long bâton terminé, à son extrémité supérieure, par une face de vieille, encapuchonnée et fort laide. Les pieds, nus, portent à plat sur une masse formée de sinuosités rudes, que leur grossièreté d'exécution ne permet
guère d'identifier.

Tel est cet Homme des Bois qu'un chroniqueur local appelle le Sphinx de Thiers." Sans doute, objectera-t-on, mais quel est le sens de ce bas-relief sur bois?

Fulcanelli lui trouve en fait plusieurs significations; la première est générale et ésotérique:

"Cet homme simple, aux cheveux abondants et mal peignés, à la barbe inculte, cet homme de nature que ses connaissances traditionnelles portent à mépriser la vaniteuse frivolité des pauvres fous qui se croient sages, domine de haut les autres hommes, comme il domine l'amas de pierres qu'il foule aux pieds. C'est lui l'Illuminé, parce qu'il a reçu la lumière, l'illumination spirituelle."

La portée alchimique proprement dite de notre ermite est naturellement plus précise:

"A côté de sa fonction ésotérique, laquelle nous montre ce que doit être l'alchimiste, savant d'esprit simple, scrutateur attentif de la nature, qu'il cherchera toujours à imiter, comme le singe imite l'homme, l'Homme des Bois en révèle une autre. Et celle-ci complète celle-là."

Fulcanelli repère cette fonction seconde à l'extrémité du bâton que tient notre pélerin, notre voyageur, notre errant:

"Quant au sens propre de l'Homme des Bois, il est surtout concentré dans la tête de matrone qui termine son sceptre rustique. Face de duègne au crâne serré d'un capuchon, telle apparaît ici, sous sa forme plastique, la version de notre Mère folle."

Et il donne, finalement,  un sens bien particulier à cette folie:

"Car le fou, emblème humanisé des enfants d'Hermès, évoque encore le mercure lui-même, unique et propre matière des sages."

thierscpa.champagne



http://maxjulienchampagne.over-blog.it/article-32351747.html

ARCHER

Partager cet article

Repost 0
Published by ARCHER - dans archer
commenter cet article

commentaires

cosy ray 26/02/2006 11:51

C'est certain, Claude Mettra était un homme d'une grande culture et d'une grande sensibilité. Il nous manque vraiment beaucoup. Cependant, de tous les ouvrages sur Rabelais que nous pu lire( mais nous ne connaissons pas tout ) la monumentale étude de Claude Gaignebet est, à notre humble avis, la plus enrichissante. Nous vous la recommandons vivement. Si parfois elle semble éloignée de notre sujet, elle nous renvoie à la lecture toujours instructive d'ALcofribas Nasier, tout comme celle d'ailleurs de notre" grand magnétiseur" R.R. pour ne parler que d'eux deux.
Nous vous rassurons tout de suite, nous n'avons aucun intérêt dans les éditions M et L.
 Le livre était à l'époque assez cher mais pour l'Art cher à notre coeur, que ne ferions nous pas.
En attendant le printemps et sa douce lumière propice à notre labeur, nous ne pouvons que vous redire, vive Gradimar.

ARCHER 26/02/2006 12:17

Vive Gradimar, donc, et merci encore de votre bienveillante et bénévolente attention. Exit donc Claude Mettra. Mais en attendant que nous puissions mettre la patte sur "A plus haut sens", que diantre dit donc Claude Gaignebet  de si intéressant sur l'homme sauvage?En alchimie, il est à mon sens aussi emblématique de l'état végétatif de nature, celuipar exemple des métaux non encore traités, au sortir du gîte, de la mine.A.

cosy ray 25/02/2006 19:43

En ces temps de carnaval, nous pouvons aussi aller voir ce que nous dit Claude Gaignebet sur l'homme sauvage dans "A plus hault sens, l'ésotérisme spirituel et charnel de Rabelais " ches Maisonneuve et Larose, et dans " Art profane et religion populaire au moyen-âge" au Puf.
Et que vive Mardi Gras!

ARCHER 25/02/2006 20:04

Le carnaval, c'est aussi la fête des fous. Merci de ce commentaire synchronique. Et de votre fidélité. Le livre "A plus hault sens" de Claude Gaignebet est sûrement bien intéressant. Que dit-il à propos de l'homme sauvage? Sur l'initié que fut Rabelais, Fulcanelli revient dans les Demeures Philosophales. Je crois que Claude Mettra a de son côté donné un "Rabelais secret."A.