Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : JULIEN CHAMPAGNE
  • JULIEN CHAMPAGNE
  • : Site consacré à l'artiste français Julien Champagne (1877-1932), à sa vie et à ses oeuvres.
  • Contact

Profil

  • ARCHER
  • hermétiste
  • hermétiste


...consacré à l'artiste français Julien Champagne (1877-1932), à sa vie et à ses oeuvres.


Peintre et dessinateur, Julien Champagne est surtout connu de nos jours pour avoir illustré les ouvrages de Fulcanelli, un mystérieux alchimiste contemporain.

Et pourtant, il figure au Bénézit, la "Bible" internationale des créateurs. Et suivant son ami Eugène Canseliet, il fut bien un maître du pinceau et du crayon.

C'est à la découverte de cet artiste méconnu, mais profondément attachant, que je voudrais vous inviter. Je voudrais aussi vous demander de ne pas hésiter à enrichir mes articles de vos propres commentaires et de vos découvertes personnelles.

Bon voyage donc au pays légendaire de Julien Champagne.

Recherche

4 juillet 2011 1 04 /07 /juillet /2011 14:05

mysteredelamortnegrecharles.champagne

 

Le testament de Julien, nous l'avons déjà évoqué en son temps et ici même (à la fin de notre article de ce blog qui est intitulé Champagne en 1931) et nous en avons même reproduit la partie finale, ponctuée par une signature qui nous est désormais ô combien familière.

 

Le moment est sans doute venu d'y revenir, et d'en donner de nouveaux extraits, significatifs à notre sens d'une personnalité de grande qualité, et non dépourvus au demeurant d'un certain intérêt pour l'histoire de l'hermétisme contemporain.

 

Quoiqu'il nous soit parvenu complet en apparence, grâce à l'obligeance de Xavier, que nous ne remercierons jamais assez de sa générosité, il se trouve dans un état tel que nous préférons en réserver la transcription totale, en espérant que peut-être notre compère Artero voudra bien l'inclure dans la biographie qu'il compte consacrer à "Hubert."

 

Ce document olographe nous semble rigoureusement authentique, il va sans dire, et on pourra constater sans surprise excessive qu'il est adressé à la soeur de notre artiste et alchimiste, qu'il appelle ici Reine, et non Renée.

 

test1.champagne 

Cette année là, Julien Champagne se sent gravement malade et semble même se savoir être condamné à une mort qu'il pressent comme prochaine.

 

N'ayant pas de descendance prouvée à notre connaissance, il se tourne donc assez naturellemment vers "Renée", dont il paraît avoir été plus proche sur le tard que de son frère Félix, sachant qu'une brouille pourrait même avoir éloigné l'un de l'autre les deux frères, que ce fût ou non durablement.

 

Comme nous l'avons déjà constaté récemment, Reine et Julien, ainsi sans doute que son beau-frère Gaston  Devaux, ont sans doute partagé aussi certaines préoccupations alchimiques (cf. Esmeralda de Champagne). 

 

En tout cas, nous allons bientôt pouvoir vérifier ensemble à quel point Champagne croyait pouvoir se fier à sa soeurette, et à quel point également il a eu raison de le faire.

 

test2.champagne

 

Bien évidemment, il n'est pas question d'alchimie stricto sensu dans ces quatre feuillets, mais au delà du fait que Julien cherche bien sûr à rassurer Reine et à la consoler, c'est toute une philosophie de la vie et de la mort qui s'y exprime librement, et presque joyeusement.

 

On y retrouve donc sans peine les conceptions et les valeurs propres à l'hermétisme et partagées avec bien des ésotérismes, pour lequel (et lesquels) la mort corporelle est finalement surtout un passage obligé vers une forme de renaissance.

 

Pour sa part, l'esprit, que Champagne estime être forcément ailé, aura dès lors accès à  la connaissance totale, non seulement du continuum matière-espace-temps, mais du mystère de la destinée de l'homme.

 

Faute d'avoir complètement abouti dans son entreprise alchimique, "Hubert" en réaffirme donc les fondements principaux et ce que la Science ne lui a pas offert, il espère simplement que la Religion le lui apportera.

 

test3.champagne

 

Cette mort qui est communément considérée comme un scandale, et dont on veut parfois imputer la responsabilité de l'existence au Créateur même, Julien se la représente donc comme une authentique bénédiction.

 

Pour lui elle est l'expression même de la mansuétude divine, puisqu'aussi bien en naissant nous sommes -chaque jour- condamnés à mourir.

 

Et c'est bien sûr la vision traditionnelle qui conclut en définitive cette démonstration de sagesse si bien sentie: Les élus (oserons-nous ajouter: enfants d'Elie?) ont pour domicile le ciel.

 

On le voit, tel membre de la famille d'Eugène Canseliet (je crois me souvenir qu'il s'agit de sa fille Isabelle), avait bien raison, ayant lu certaine correspondance émamant de Champagne, de conclure à l'expression qu'elle y a trouvé d'une belle individualité.

 

test4.champagne

 

Maintenant, il m'est impossible de continuer à passer sous silence plus longtemps le fait que Jean-Julien a donné à sa soeur aimée des instructions particulièrement nettes sur la façon dont il comptait être enterré.

 

Comme on pourra le vérifier en relisant mon article "Renée Devaux et Julien Champagne", Reine s'en est fait ensuite l'écho on ne peut plus fidèle dans sa lettre bien connue à René Schwaller, qui s'était offert à financer la sépulture de son ami.

 

Est-elle bien fleurie, désormais, la tombe de notre "apôtre de la science hermétique"? Et qui, dans la descendance de Renée, de Félix, ou autre, me rejoindra quand je prône, avec Ibrahim notamment, la restauration de la stèle voulue par Champagne, et mystérieusement disparue il y a quelques années?

 

Comme ce blog a aussi ou surtout pour objet d'honorer sa mémoire, je crois qu'il fallait que ceci soit de nouveau rappelé, puisqu'il en a notamment encore été question au récent colloque Fulcanelli.

 

test5.champagne

 

Comme je viens de mentionner Schwaller, dit Aor, au "nom de lumière et d'or", nous allons à ce stade entrer dans des détails apparemment triviaux du testament de Julien, où sont également mentionnées de petites sommes d'argent.

 

Mais en fait, nous trouvons ici bien plutôt la confirmation du lien très fort qui unissait Julien à René, lien que nous avons souligné à maintes reprises.

 

Champagne a donc été rétribué après sa prise de fonctions comme directeur technique des laboratoires Suhalia, fondés en Suisse par Schwaller, et à l'existence relativement éphémère.

 

Il me semble que ce fait n'était pas bien connu jusqu'alors, il est désormais établi comme il méritait de l'être, et nous avons ici à nouveau devant nous un autre Julien que, par exemple, "l'ingénieur de Nicolas II" du fameux traîneau à hélice: Le scientifique, le chercheur, le chimiste.

 

test6.champagne

 

Le legs enfin, consenti à Reine par Champagne, dont nous n'évoquerons pour l'instant qu'une partie, est visiblement très large, même si ses biens matériels restent modestes.

 

Il s'accompagne de quelques dons divers, comme un portrait laissé à une dame Bergeron, sur qui et sur lequel on aimerait en savoir plus.

 

Il va de soi que l'oeuvre du peintre et dessinateur revient ainsi, dans son ensemble, à sa soeur, mais Julien lui laisse aussi la propriété de ses livres.

 

Nous savons donc désormais qui a hérité légalement et directement de l'ensemble de la bibliothèque de Julien Champagne.

 

test7.champagne

 

test8.champagne

 

Eugène Canseliet, qui fut l'élève et l'ami d'"Hubert" pendant presque vingt ans, n'est cependant pas oublié. Outre le fait que le premier avait prêté au second des ouvrages que Reine est chargée de lui restituer, elle pourra aussi, précise Champagne, lui donner les livres dont elle n'aurait pas l'usage.

 

Et puis Julien laisse à Eugène ce mystérieux fichier, comme déjà indiqué, et comme prouvé désormais, fichier qui ne peut être à mon avis qu'alchimique et dont on peut, et même on doit, continuer à sa demander ce qu'il est devenu.

 

Comme ceux de Fulcanelli, de Canseliet lui-même...

 

Je m'en voudrais, finalement, de ne pas mettre en garde contre les interprétations erronées et éventuellement malveillantes qui pourraient être faites de l'expression "brave garçon" utilisée par Champagne à propos d'Eugène: Il convient selon moi de la prendre dans un sens positif, celui de la bienveillance, justement, d'un ami aîné pour son disciple, et cadet de plus de vingt années.

 

gaia.champagne

 

On retrouvera avec plaisir Julien Champagne, Eugène Canseliet et bien sûr Fulcanelli dans le numéro spécial que la revue Planète Gaïa vient en juin 2011 de consacrer à l'alchimie.

 

C'est toujours une joie pour nous de saluer la parution d'une nouveauté significative dans notre domaine de prédilection, même si nous regrettons que Jean-Julien y soit très injustement qualifié de "rapin", ce que vient opportunément démentir, aux yeux de tous, le choix de la couverture de cette livraison, représentant bien sûr le magistral Vaisseau du Grand OEuvre de Champagne.

 

On pourra donc lire avec intérêt dans cette publication les articles que Planète Gaïa a réunis sur la Science des Sciences, en particulier et dans l'ordre alphabétique ceux de Georges Combe sur Le voyage alchimique de Patrick Burensteinas, de Geneviève Dubois sur Henri Coton-Alvart, d'Arnaud de l'Estoile sur Roger Caro et la voie dite du cinabre, enfin de Richard Khaitzine (conseiller de rédaction) sur L'histoire moderne de l'alchimie.

 

Ce dernier article, notamment, comporte une chronologie détaillée qui pourra rendre d'éminents services à certains chercheurs.

http://www.planetegaia.com (Internet)

http://www.planetegaia.fr (blog)

contact@planetegaia.com (courriel)

 

trismosin.champagne.ipg

 

Bon été à chacune et à chacun, qu'il soit illuminé pour vous par la splendeur du soleil.

ARCHER

Partager cet article

Repost 0
Published by ARCHER - dans archer
commenter cet article

commentaires

Salilus 17/08/2013 21:30


Bonjour Archer,


« Il s'accompagne de quelques dons divers, comme un portrait laissé à une dame Bergeron, sur qui et sur lequel on aimerait en savoir plus. »


En rangeant ma bibliothèque, j'ai relu par hasard un article écrit sur la base d'un document transmis par M. Raymon Fusilier et paru le n°1/2012 de la revu L'Initiation (janvier –
février – mars 2012). J'y lis notamment qu'au 59 bis rue Rochechouart, Champagne avait pour voisins Eugène Canseliet et, sur le même palier un certain Charles Jean-Bastide Bergeron. M. Bergeron
décéda le 24 octobre 1932 en son domicile d'Arnouville-les-Gonesse et sa sépulture se trouve à côté de elle de Champagne. Madame Bergeron, dont Jean-Julien Champagne avait fait le portrait, était
donc, très vraisemblablement – et tout simplement – sa voisine de palier...


Par ailleurs, ce même article indique que Marguerite de Saint-Acheul, cousine de Champagne (ce nom est mentionné sur son faire-part de décès), était employée comme Boucher, Canseliet et Sauvage
comme chimiste aux usines Poulenc de Vitry-sur-Seine.


Mais peut-être avais-tu déjà tout ou partie de ces informations ? En tous cas, je tiens la copie de l'article à ta disposition...


Salilus

ARCHER 18/08/2013 11:36



Pour Madame Bergeron, je pense que tu dois avoir raison, Salilus, merci beaucoup pour cette utile précision.


Je suis effectivement preneur d'une copie de l'article en question, partiellement évoqué ici-même:


http://www.archerjulienchampagne.com/article-initiation-de-julien-champagne-102835582.html


 



masjor 08/06/2013 11:28


Oui, il est vrai M. Archer,
Ce blog est un grand travail de recherche et de présentation sur le
personnage de Julien Champagne et l'alchimie.
Merci beaucoup M. Archer pour leurs efforts et leur dévouement
désintéressé.
Cordialement,

ARCHER 08/06/2013 12:26



Avec plaisir, Masjor.



masjor 08/06/2013 11:07


Oh très bien, monsieur Archet
  Le manuscrit Yardley, est d'un grand intérêt ce
livre, Fulcanelli le mentionne au Chapitre "Alchimie et Spagyrie" ..
  Attendrons avec intérêt cette nouvelle édition de contenu en langue intéressante et symbolique sur l'Art H., sera
d'intérêt pour acquérir les deux œuvres, la biographie et
la nouvelle édition Yardley.
  Julien Champagne est encore très inconnu du grand public.
  Cordialement,

ARCHER 08/06/2013 11:18



Julien Champagne est encore mal connu, c'est vrai, Masjor. Mais depuis 2006, année d'apparition de ce blog, moins qu'avant tout de même.


Cordialement,



masjor 07/06/2013 22:57


Oh! Fantastic Mr. Archer, nous croyons que ce sera une biographie pertinente et un grand intérêt historique.
Nous attendrons avec intérêt la prochaine édition.
La précédente édition du livre "la vie minérale" Julien
C., est un livre, nous remercions les éditeurs. Une
édition précieuse.
Cordialement,

ARCHER 08/06/2013 09:45



Espérons, Masjor, et après La Vie Minérale (1908), il y a aussi un projet d'édition du Manuscrit Yardley (1913), texte anglais et traduction française, présenté par Julien Champagne.


Cordialement,



masjor 07/06/2013 09:03


Cher Monsieur,
Je vous écris quelques lignes pour exprimer ma gratitude pour avoir édité
le texte du testament de J. Champagne. Un document
montrant la réalité d'un moment existentiel de grande valeur descriptive. Un texte qui nous aide à accéder à la compréhension d'un personnage qui, par choix, il a voulu montrer à la société un profil bas de
sa personnalité.
Un personnage, dans lequel il ya encore beaucoup à apprendre sur le caractère de
J. Champagne.
Espérons que, progressivement, nous le savons, dans toute sa profondeur, la
personnalité de ce personnage, alchimiste, peintre, écrivain, inventeur.
Cordialement salutations.





masjor



 


ARCHER 07/06/2013 10:25



Merci, Masjor de cet écho positif. Le testament de J. Champagne (1931) doit être intégralement publié dans une biographie qui lui serait consacrée, à paraître en 2013 ou 2014.