Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : JULIEN CHAMPAGNE
  • JULIEN CHAMPAGNE
  • : Site consacré à l'artiste français Julien Champagne (1877-1932), à sa vie et à ses oeuvres.
  • Contact

Profil

  • ARCHER
  • hermétiste
  • hermétiste


...consacré à l'artiste français Julien Champagne (1877-1932), à sa vie et à ses oeuvres.


Peintre et dessinateur, Julien Champagne est surtout connu de nos jours pour avoir illustré les ouvrages de Fulcanelli, un mystérieux alchimiste contemporain.

Et pourtant, il figure au Bénézit, la "Bible" internationale des créateurs. Et suivant son ami Eugène Canseliet, il fut bien un maître du pinceau et du crayon.

C'est à la découverte de cet artiste méconnu, mais profondément attachant, que je voudrais vous inviter. Je voudrais aussi vous demander de ne pas hésiter à enrichir mes articles de vos propres commentaires et de vos découvertes personnelles.

Bon voyage donc au pays légendaire de Julien Champagne.

Recherche

9 septembre 2013 1 09 /09 /septembre /2013 08:46

rapport.champagne.ipg 

Notre ami belge Philippe Buchelot commet sans doute une bonne action en diffusant enfin ce Rapport Fulcanelli de mai 2013, qui vient en quelque sorte corroborer la thèse des chercheurs Fulgrosse (portugais) et belge (Filostène), selon laquelle Paul Decoeur (1839-1923) a été un artisan, voire le principal instigateur selon eux, de l'oeuvre de Fulcanelli.

 

S'il ne sont pas des faux, et rien ne prouve qu'ils le soient, les documents présentés sont en effet de nature à éclairer la genèse du Mystère des Cathédrales et (par voie de conséquence) des Demeures Philosophales.

 

Que le dit Rapport soit ou non comme il est prétendu le résultat d'un travail universitaire sur le sujet, et que Buchelot et son entourage y soient ou non étrangers, "les fées sont là."

 

PB.champagne

 

Certes, on pourra s'étonner de l'anonymat voulu par le rédacteur, et encore plus de celui qui entoure son témoin principal, présenté comme un ancien "commis et employé" de Jean Schemit (1868-1945), employé actuellement presque centenaire (il serait né en 1915), au point qu'il est permis de se demander si le Rapport émanant pour l'essentiel de son témoignage hypothétique ne proviendrait pas plutôt  tout simplement de l'exploitation du "fonds Filostène."

 

Il n'en reste pas moins vrai que nous avons là, mis à notre disposition, et presque gracieusement, toute une série d'informations on ne peut plus précieuses. Jugez-en plutôt:

 

Dès 1922, il appert que Paul Decoeur (?: D.P.) et Pierre Dujols (1862-1926) auraient convenu auprès du premier éditeur des Fulcanelli de s'associer sous le nomen de "Vulcains de Sainte-Illide" en vue de l'édition d'un ou de plusieurs ouvrages. Pour mémoire, Dujols est né à Saint-Illide.

 

JSdroits.champagne

 

 

Eugène Canseliet (1899-1982) est mentionné dans cet écrit comme scripteur des dites oeuvres, qui à ce titre percevra les droits d'auteur dûs à D.P., soit la moitié du tout. Ce "libre engagement" aurait été suivi d'un contrat signé en 1926.

 

La moitié seulement, car le registre Schemit des droits d'auteur dont la couverture et des extraits sont également produits nous démontre que le reliquat était dû à Pierre Dujols, puis à sa veuve "née Charton", suivant sa succession légale.

 

Ceci valait dès 1926, année de publication du Mystère, mais aussi en 1930, année de celle des Demeures, et encore, comme il semble indubitable au vu de nos clichés, en 1932, année du décès de Julien Champagne.

 

js2.champagne

 

Marie-Louise Charton (1868-1954), épouse puis veuve de Pierre Dujols, aurait-elle donc été lésée à partir de 1945 de ses droits sur les Fulcanelli?

 

D'après le commis de Schemit, il a reçu durant plusieurs années Canseliet, qui venait percevoir l'argent des droits d'auteur pour son compte personnel et pour le compte de "Madame veuve Pierre Dujols née Charton."

 

Evidemment, la question n'est pas anodine, les époux Dujols ayant eu deux filles, Marguerite, née en 1888 et Yvonne, née en 1900, si j'en crois Fulgrosse. Et on m'assure par ailleurs qu'elles ne sont pas forcément restées sans descendance...

 

js3.champagne

Quoiqu'il en soit, tout ceci semble contredire l'assertion d'Eugène Canseliet selon laquelle il était le seul "ayant-droit" des ouvrages de Fulcanelli, texte comme illustrations.

 

En outre, pour notre commis de librairie, Julien Champagne aurait servi de truchement entre le rédacteur des Fulcanelli (Canseliet) et Pierre Dujols, et au décès de ce dernier les notes originales servant à l'élaboration de ces oeuvres auraient été confiées au beau-frère de Champagne, Gaston Devaux, qui aurait donc joué un certain rôle, notamment après la publication du Mystère et avant celle des Demeures.

 

Enfin, il affirme que Canseliet comme Champagne se sont estimés partiellement ou totalement spoliés de leur travail, estimant que Madame Dujols n'avait en rien participé à l'effort de son mari.

 

RupertSheldrake.champagne

 

Champagne en particulier "se serait usé les yeux pour fournir une bonne partie des textes" du Mystère, et par conséquent aurait fait des pieds et des mains pour s'opposer à la publication des Demeures.

 

S'il ne tint pas rigueur de tout cela à Canseliet, il aurait rompu pour cette raison tout lien avec Madame Dujols.

 

De nouveau,  toutes ces informations vont à l'encontre des dires d'Eugène Canseliet, puisque ce dernier a affirmé qu'il n'avait reçu aucun droit sur les éditions Schemit, de par la volonté même de Fulcanelli. Et de toute façon, c'est à ma connaissance la première fois que des détails filtrent sur le contrat Schemit ou les contrats Schemit (on n'en a pas non plus pour les éditions Pauvert).

 

RLS.champagne

 

 

Albin Michel vient ce mois de septembre 2013 de faire paraître l'édition française du dernier livre du biologiste britannique Rupert Sheldrake: The science delusion, freeing the spirit of enquiry.

 

Elle porte ici le beau titre de Réanchanter la science, et se présente à nous comme un essai contre le dogmatisme, qui nous paraît particulièrement bienvenu.

 

Pour l'auteur en effet, la nature n'est pas forcément une machine sans but, et la matière n'est pas  forcément inconsciente, enfin la médecine mécaniste n'est pas forcément la seule. Comme on le voit, l'espoir reste permis.

 

http://www.drc.fr/catalogue/noel2008/reenchanter_science/courriel_reenchanter_science.html

 

 

mercuredouble.champagne

 

 

ARCHER

Partager cet article

Repost 0
Published by ARCHER - dans archer
commenter cet article

commentaires

monereau 15/02/2014 17:08


Merci pour votre prompte réponse


Malheureusement la page indiquée dit : contenu indisponible :


Il semble que ce monsieur a disparu du net...


Le mot escroc est certainement un peu fort mais je constate que l'argent a été encaissé, que le document acheté n'a jamais été envoyé et qu'aucune réponse n'a jamais été faite à mes demandes.


Que penser de cette attitude ???

ARCHER 15/02/2014 18:30



M. Buchelot était sur Facebook ce jour. Donc si vous y êtes inscrit, vous devriez pouvoir le contacter directement, y compris par MP.



monereau 15/02/2014 15:26


Bonjour



Je tiens à signaler que M. Buchelot est un escroc.


J'ai commmandé son rapport fulvcanelli le 25 décembre 2013 payé par paypal (je tiens la preuve à votre disposition).


Malgré mes relances, mail + courrier je n'ai jamais eu de nouvelles


Cordialement

ARCHER 15/02/2014 15:44



Merci, Monereau. Je ne dirais pas cela. Vous devriez recontacter M. Buchelot, qui semble avoir eu des soucis d'envoi du fait de la poste.


Cordialement


P.S. https://www.facebook.com/philippe.buchelot


 



HL 06/11/2013 13:21


Cher Archer, encore bravo pour cet article !
Vous connaissez mon profond scepticisme concernant l'authenticité de certains de ces documents miraculeux...
En revanche, les contrats Pauvert sont soigneusement conservés dans l'épais dossier Canseliet aux éditions Fayard. J'ai pu les voir, mais pas les reproduire malheureusement (je pourrais toutefois
faire des faux, pour rigoler un peu...).
Quant aux contrats Omnium, ils sont visibles (quoique dans une reproduction de piètre qualité), comme vous le savez, à la SGDL...

Amitiés


Henri 

ARCHER 06/11/2013 15:54



Cher Henri,


Merci beaucoup pour cette appréciation. C'est vrai que Fayard a repris les droits de Pauvert. Je serais curieux d'en savoir plus à ce sujet (éventuellement par MP ou autre).


Bien à vous,


 



Antoine de L'Aigle 29/09/2013 21:10


Cher Archer,


Merci pour votre appréciation sur mon "papier" relatif à la famille
Barbe. Effectivement, le "ministre chèquard" Paul Barbe, compromis par les manoeuvres financières de Charles de Lesseps, avait eu trois filles, Pauline, Marguerite et Louise. Le monde de
l'ésotérisme d'alors connaît bien Marguerite Barbe (Voronoff), haut dignitaire de la Golden Dawn. Paul Barbe lui-même était un Maçon actif et fut même un proche de Maria
Deraisme.


Vous mettez à très juste titre le doigt sur deux point faibles de mon
article. Si les informations précédentes sont avérées et consultables dans la presse de l'époque, l'idylle de Paul Decoeur et de Louise Barbe est, en effet, révélée par Filostène, de même,
d'ailleurs, que l'enquête menée par Georges Bellais chez Jean Schemitt à la demande de Philippe Encausse.


Si j'ai recoupé les premières informations, je n'ai pas pu, à ce
jour, recouper les secondes : j'ai eu l'occasion d'interroger des proches de Philippe Encausse à ce sujet, et au sujet d'une proximité entre Georges Bellais et le fils de Papus, mais tant
l'anecdote que l'éventuelle proximité de ces deux personnalités ne leur disait rien.


J'ai également compulsé les écrits de Philippe Encausse et ceux de sa
deuxième épouse, Jacqueline : rien qui évoque cela alors que ces différents ouvrages évoquent une foultitude d'anecdotes de l'environnement initiatique d'alors.


Il me reste à compulser ma collection de L'Initiation qui est presque complète, au cas où,
même si cette affaire Bellais / Schemit / Encausse ne disait rien à son rédacteur en chef qui fut pourtant un très proche de Ph. Encausse.


Je n'ai pas pu recouper non plus l'histoire du décès accidentel de
Louise Barbe dans l'explosion de son laboratoire. Son père fut industriel-chimiste : a-t-elle exercé elle même une telle profession, à risque quand il s'agit de la chimie des explosifs ?
Possible, mais à ce jour non prouvé.


Quant à L.B. = Léon Bloy, ce serait une révélation de Philippe
Erlanger : mais pourquoi sa mère aurait-elle gardé une telle discrétion sur une dédicace adressée à un homme de lettres connu ?


Il n'en reste pas moins que Louise Barbe a bien existé, que son père
oeuvra dans l'industrie chimique et qu'il fut (malheureusement) en rapport avec Charles de Lesseps. De bien belles pistes de recherches à venir...


Amitiés


 


AdlA

ARCHER 30/09/2013 09:58



Cher Antoine,


Nous sommes donc presque entièrement d'accord. Le lien Barbe-Lesseps est un point important de votre apport, à mon sens et encore une fois.


Amitiés,



Antoine de L'Aigle 28/09/2013 19:20


Cher Archer,


Le n°3 de la Revue L'Initiation Traditionnelle vient de paraître : vous pourrez notamment y trouver mon article sur Louise Barbe et sa mystérieuse famille : comme par hasard, Charles de
Lesseps est mêlé à cette saga familiale, où se mélangent finance internationale, scandales politiques et sociétés secrètes, Franc-Maçonnerie et Golden Dawn, notamment... Et vous verrez aussi
pourquoi il s'agit d'un dossier littéralement... explosif !


Les archives étant ouvertes et accessible à tout un chacun, (la presse de l'époque à la Bibliothèque Nationale et sur Gallica), vous pourrez constater que la réalité dépasse la fiction et
l'imagination de certains exégètes en mal de copie sur le sujet...


A télécharger sur http://www.papus.info/index.php?option=com_zoo&task=callelement&format=raw&item_id=22&element=f85c494b-2b32-4109-b8c1-083cca2b7db6&method=download&args[0]=8d12cb6f0ed4a6f1db9d17b53b694895&Itemid=744


A bientôt,


AdlA

ARCHER 29/09/2013 13:20



Cher Antoine,


Si je comprends bien la teneur de votre article si intéressant, Louise Barbe serait une des trois filles de Paul Barbe (1836-1890), ingénieur et politicien qui fut mêlé comme elles au "sandale de
Panama" impliquant Ferdinand de Lesseps et son fils Charles.


Elle aurait eu une liaison avec Paul Decoeur (1839-1923) et pourrait être la mystérieuse L.B. à qui Irène Hillel dédia ses Voyages. Elle est parfois présentée comme le modèle du tableau de Julien
Champagne pour son tableau du Vaisseau du Grand OEuvre (1910).


Cependant, si elle est décédée dans l'explosion de son laboratoire en 1909, ce dernier point semble problématique, à mon avis.


Sauriez-vous quand elle est née? Je me demande aussi si sa liaison avec Decoeur, fulcanellisable favori de Fulgrosse et Filostène est bien attestée.


Enfin, comme vous l'écrivez, on a aussi présenté L.B. comme étant Léon Bloy, et la question n'est pas tranchée, de même que l'identité réelle du modèle de Champagne, d'ailleurs.


Reste que votre recherche passionnante et prometteuse permet effectivement de dégager un lien entre la famille Barbe et celle des Lesseps.


Cordialement,