Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : JULIEN CHAMPAGNE
  • : Site consacré à l'artiste français Julien Champagne (1877-1932), à sa vie et à ses oeuvres.
  • Contact

Profil

  • ARCHER
  • hermétiste
  • hermétiste


...consacré à l'artiste français Julien Champagne (1877-1932), à sa vie et à ses oeuvres.


Peintre et dessinateur, Julien Champagne est surtout connu de nos jours pour avoir illustré les ouvrages de Fulcanelli, un mystérieux alchimiste contemporain.

Et pourtant, il figure au Bénézit, la "Bible" internationale des créateurs. Et suivant son ami Eugène Canseliet, il fut bien un maître du pinceau et du crayon.

C'est à la découverte de cet artiste méconnu, mais profondément attachant, que je voudrais vous inviter. Je voudrais aussi vous demander de ne pas hésiter à enrichir mes articles de vos propres commentaires et de vos découvertes personnelles.

Bon voyage donc au pays légendaire de Julien Champagne.

Recherche

16 août 2010 1 16 /08 /août /2010 12:49

 cylA.champagne

 

Quand Eugène Canseliet rencontre Fulcanelli, en 1915 ou 1916, il vient de lire la seconde édition française, parue chez Chacornac, d'un traité d'alchimie qui deviendra progressivement mondialement célèbre, Hermès dévoilé.

 

Dû à un Adepte resté anonyme, un certain Cyliani, ce traité est en tout cas particulièrement cher à Fulcanelli et Canseliet, comme on pourra s'en convaincre en parcourant les index publiés de leurs oeuvres respectives.

 

cylB.champagne

 

S'agissant de Canseliet en particulier, ce petit volume que constitue l'Hermès dévoilé est probablement avec le livre de Louis Figuier sur l'Alchimie et les alchimistes, que semble lui avoir conseillé Fulcanelli, l'une de ses toutes premières lectures d'étudiant chercheur ès hermétisme.

Relevons également le fait, qui pourra paraître synchronique, que c'est vers 1916 qu'Eugène nous dit avoir rencontré auprès de Fulcanelli son futur ami et "complice" en fraternité d'Héliopolis: Julien Champagne, illustrateur de l'opus fulcanellien dont Canseliet fut le rédacteur, sur la base des notes fournies par Fulcanelli.

 

cylC.champagne

 

Or, comme on pourra le vérifier ci-dessus, Champagne a également, sans doute peu après son édition, possédé, lu et étudié l'oeuvre à tous égards unique de celui qui fut sans doute un des prédécesseurs immédiats de Fulcanelli sur la sène alchimique, et même probablement le principal de ses prédécesseurs gaulois à l'époque contemporaine.

 

Nous sommes donc particulièrement heureux, en ce lendemain d'Assomption et le jour de Saint Roch, de vous proposer ici quelque aperçu du résultat du travail de Julien sur le texte de Cyliani.

 

cylD.champagne

 

D'un point de vue méthodologique, on pourra relever la manière dont procède notre "Hubert": Il ordonne à sa façon son analyse d'Hermès dévoilé, et scinde ses conclusions en trois parties, qu'il dénomme trois travaux.

 

Ces travaux correspondent-ils aux trois OEuvres du labeur alchimique? Si vous voulez le savoir, je vous renvoie notamment à L'Alchimie expliquée sur ses textes classiques, d'Eugène Canseliet, dont on ne peut que regretter vivement, au passage, que les écrits majeurs ne soient pas encore disponibles en anglais.

 

cylE.champagne

 

Voyez également, chers amis et amies, comme Julien Champagne prend bien soin, en toute rigueur, de distinguer entre ce que lui semble affirmer Cyliani, et ce qu'il en a déduit personnellement, écrivant ainsi entre parenthèses ses observations personnelles.

 

Pour ma part, je ne vous présente pour cette fois que le début de ces trois "travaux", tant il est vrai que bien souvent ce qu'on ignore le plus en alchimie, c'est tout simplement le début. Mais cela devrait être suffisant toutefois, à mon humble avis, pour vous donner une idée de la façon dont "Hubert" a su combiner intelligemment notes de lecture et notes de laboratoire.

 

artofferus.champagne

 

Pour clore notre intervention mensuelle, je voudrais signaler également à tous les anglophones la parution en 2009 du premier tome de l'oeuvre d'Artofferus, Le livre de la révélation. Livre passionnant d'un alchimiste australien d'origine belge flamande, sans doute disciple de feu Albertus Spagyricus, il s'agit là sans doute d'un des tout meilleurs essais de ce type depuis longtemps.

 

Et s'il est tout plein d'Archibald Cockren, comme il se doit, il fait une place de choix à Fulcanelli et à sa cabale, qu'il dénomme lui aussi langue des dieux. Sa référence apocalyptique à la Pronosticatio de Paracelse achève à mon sens de lui conférer un petit ou grand air de Fulcanelli.

 

A ce propos, je relève avec intérêt que comme Eugène Canseliet il traite volontiers du fameux 666, "chiffre de la bête et d'un homme" qui scelle la fin des temps, ou d'un temps.

 

Et à titre d'anecdote, voici ce qu'on vient de me confier à ce propos. Suivant certaine source particulièrement autorisée, ce chiffre serait bien celui d'un pape, peut-être le dernier et dénommé VICARIVS DEI FILII, et ce d'après l'analyse numérale des lettres composant ce vocable, selon la méthode traditionnelle.

 

RTAO.champagne

cylianiEO.champagne 

Enfin, le forum La Pierre Philosophale, dont le lien est proposé en face de ce blog, nous apprend publiquement ces jours-ci l'existence d'un projet de colloque consacré à Fulcanelli, ce dont on ne peut que se réjouir, en attendant d'en savoir plus.

 

Espérons que ce beau projet se concrétisera. Pour l'instant, nous savons seulement que cet événement important doit avoir lieu le 30 avril 2011 au Pradet, dans le Varois français.

 

RTAO pcc ARCHER

 

firefox.champagne

Partager cet article
Repost0

commentaires

J
Je corrige la date de la préface : octobre 1925, désolé...
Répondre
A
Toujours aussi intéressant, Joao, merci.
J
La rencontre entre Canseliet et Fulcanelli a eu lieu entre la date de vente de ce livre et octobre 1915. Je ne sais pas si vous avez remarqué que, dans la préface de la première édition du Mystère des Cathédrales, datée d'octobre 1915, Canseliet dit : <br /> «Je sais, non pour l’avoir surprise moi-même, mais parce que l’Auteur m’en donna l’assurance, il y a plus de dix ans, que la clef de l’arcane majeur est donnée, sans aucune fiction, par l’une des figures qui ornent le présent ouvrage.»<br /> Merci pour votre amitié et félicitations pour votre blog. JM
Répondre
J
Bonsoir, Archer!<br /> Connaît-on la date exacte ou approximative à laquelle 'Hermès Dévoilé' de Cyliani, édition de Chacornac en 1915, a été mis en vente ou, au pire, sa date d'impression par Imp. Darantière, Dijon?<br /> Merci, d'avance!<br /> Amicalement, JM
Répondre
A
Hélas non, mais votre question est posée, Joao. Amitiés.
A
<br /> <br /> serait lui-même appel?<br /> <br /> <br /> JC = "l'fou l'canne" (fulcanelli - vulcan-helios )<br /> <br /> <br /> la carte de tarot 0 - le fou<br /> <br /> <br /> canne : argot jambe ou rose<br /> <br /> <br /> ¿?<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> <br /> Oui, le mat ou fou est l'alchimiste. Cette utilisation du tarot et de la cabale, pour ce que j'en comprends, est ingénieuse.<br /> <br /> <br /> Mais ni Champagne (né en 1877) ni Canseliet (né en 1899) n'avaient en 1905-1910 un bagage suffisant pour commencer de concevoir le Mystère des Cathédrales.<br /> <br /> <br /> Il y a forcément un troisième homme...Fulcanelli.<br /> <br /> <br /> <br />
A
<br /> <br /> vous savez si Mr. Champagne avait une jambe de mauvaise?<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> <br /> Adrian il est couramment admis que Julien Champagne est décédé d'une artérite obstruante de la jambe.<br /> <br /> <br /> Une thèse plus originale dont je fais état dans mon récent article JC en balance attribue sa maladie fatale aux conséquences néfastes (d'une?) de ses expériences au laboratoire.<br /> <br /> <br /> <br />