Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : JULIEN CHAMPAGNE
  • JULIEN CHAMPAGNE
  • : Site consacré à l'artiste français Julien Champagne (1877-1932), à sa vie et à ses oeuvres.
  • Contact

Profil

  • ARCHER
  • hermétiste
  • hermétiste


...consacré à l'artiste français Julien Champagne (1877-1932), à sa vie et à ses oeuvres.


Peintre et dessinateur, Julien Champagne est surtout connu de nos jours pour avoir illustré les ouvrages de Fulcanelli, un mystérieux alchimiste contemporain.

Et pourtant, il figure au Bénézit, la "Bible" internationale des créateurs. Et suivant son ami Eugène Canseliet, il fut bien un maître du pinceau et du crayon.

C'est à la découverte de cet artiste méconnu, mais profondément attachant, que je voudrais vous inviter. Je voudrais aussi vous demander de ne pas hésiter à enrichir mes articles de vos propres commentaires et de vos découvertes personnelles.

Bon voyage donc au pays légendaire de Julien Champagne.

Recherche

6 janvier 2007 6 06 /01 /janvier /2007 19:30


Très grande année à toutes et à tous. Je viens d'ajouter un message d'accueil à ce blog, message qui je suppose va venir agrémenter ou tout au moins situer le dernier article en date.

Je voudrais consacrer en tout cas ce premier post de 2007 à l'une des demeures de Julien Champagne, ce qui me paraît juste, tant dans sa recherche et par son art il s'est investi pour illustrer les logis des autres. Des autres, ou peut-être plus exactement de ses prochains...

J'ai déjà évoqué dans un article précédent cette année 1921 où Eugène Canseliet fit le portrait de Julien Champagne, à Arnouville-lès-Gonesse (Canseliet peint Julien Champagne, 5 février 2006).

J'y avais cité un des ouvrages de l'ami proche de Champagne, et disciple de Fulcanelli: L'alchimie expliquée sur ses textes classiques (Pauvert, 1972 et 1980):


"En souvenir de ces temps mémorables, nous espérons que l'amateur nous saura gré, que nous lui offrions le portrait de Julien Champagne, que nous fîmes à l'aquarelle, le 12 août 1921, alors qu'il habitait Arnouville-les-Gonesse, au lieu dit de L'Hermitage et,  par coïncidence, dans l'avenue Viollet-leDuc."

Hermitage selon les uns, Ermitage pour d'autres!

Voici donc une rare carte postale animée du début du XXème siècle, représentant l'avenue en question.

Comme déjà souligné, Canseliet précise dans son livre au dos de la planche qui reproduit son tableau: "Julien Champagne, tel qu'il était, lorsque nous allions ensemble, afin de nous installer, pour une aquarelle, aux environs de l'Ermitage d'Arnouville, en des lieux champêtres qui ont maintenant disparu."

Ont-ils totalement disparu, ces lieux champêtres, ou sont-ils simplement entrés en létargie? Précisons en tout cas qu'Arnouville est une commune limitrophe de celle de Villiers-le-Bel, que nous avons déjà rencontrée (Julien Champagne aux Charmettes, 1er novembre 2006).

Villiers où comme déjà relaté, les parents de Champagne vinrent s'installer en 1913, à la veille de la première guerre mondiale.

D'après Walter Grosse:

http://www.fulgrosse.com/article-2458824.html

Julien Champagne les y aurait rejoint en 1917, puis aurait habité Arnouville à compter de 1919.

Rappelons également (Julien Champagne au baromètre, 24 septembre 2006) que la tombe de notre artiste est présentement située à Arnouville, dans l'actuel département du Val d'Oise, c'est-à-dire dans le val ou dans la plaine de France.


pcc ARCHER

Partager cet article

Repost 0
Published by ARCHER - dans archer
commenter cet article

commentaires

Walter Grosse 06/02/2007 22:04

Cher ami,
La Société Départamentale d'Usines à Gaz par Georgi - siège dans le 43, rue Saint-Georges, Paris 9ème, des Etablissements Charles Georgi, de l'usine à gaz de Sarcelles de la compagnie Georgi...

ARCHER 06/02/2007 22:20

Merci Walter, j'avais donc raison d'orienter OrnithOrynque vers une recherche d'adresse axée sur Sarcelles.Elle a tout de même bien dû laisser une trace dans cette ville, cette fameuse usine à gaz où Eugène Canseliet si je me souviens bien fut employé, voire cadre dirigeant.Et près de laquelle ou dans laquelle Julien Champagne et Gaston Sauvage assistèrent en 1922 à la transmutation dirigée par Fulcanelli et opérée par Canseliet.

OrnithOrynque 29/01/2007 09:24

Merci pour la photo, comme répondu sur OO., je vais essayer de trouver des indications ur la rue Viollet-le-duc et l'usine georgi, rue siant-Georges(vous avez remarqué deux fois Georges, le tueur du dragon). Mais d'ailleurs cette rue Saint-Georges est-elle sise réellement à Sarcelles, ou est-ce la parisienne (où soit-dit en passant, habite Ernest Laviole, l'organiste de Saint-Eustache)?
Bien à vous Archer.

ARCHER 30/01/2007 22:41

OrnithOrynque je ne sais pas mais on peut toujours demander à Walter Grosse ce qu'il en pense.Sur Georgi j'ai trouvé peu de chose mais apparemment cette société est impliquée dans l'histoire de l'éclairage au gaz à la fin du XIXème siècle:http://www.sainte-savine.fr/cult3_14.phpD'autre part, il est vrai que pour l'instant je n'ai pas trouvé de rue Saint-Georges à Sarcelles. Alors, Paris, peut-être...Mais je pencherais plutôt pour une recherche à Sarcelles, orientée sur certaine usine à gaz...en se méfiant du dragon qui ne dort toujours que d'un oeil.

OrnithOrynque 25/01/2007 11:49

Bonjour l'Archer,
Sur un mode longuet et subjectif, mâtiné par ailleurs de Nervalchimie, j'ai écrit un texte qui me tenait à coeur à propos de l'Usine à Gaz. Ce qui est étonnant, notamment, peut-être vous l'avais-je dit, c'est que de la même manière que j'ai passé quelques mois de ma prime enfance à proximité immédiate des "Charmettes", j'ai en fait aussi très bien connu le périmètre du lieu-dit de l'Ermitage (s'il correspond bien à l'endroit que où je le situe, d'après la rue qui porte aujourd'hui son nom à Arnouville), un de mes meilleurs amis y a longtemps habité, comme je le dis dans le texte. Ce que je n'y dis pas mais qui est strictement vrai, c'est que cet ami, pour d'obscures raisons immobilières, accueillait à l'étage de sa demeure une famille, qui est peut-être la plus férue d'ésotérisme qu'il m'ait été donné de connaître...
Enfin bref.
Pourrais-je vous emprunter la photo ci-dessus pour illustrer mon pensum? N'hésitez pas à me dire nom, je ne le prendrai pas mal, et si c'est oui, je mettrais un copyright.
Bien à vous l'Archer.
 
 
 

ARCHER 27/01/2007 13:37

Bonjour, l'OnithOrynque.Et bravo pour ce rêve surréaliste et nervalien sur le quel j'ai bien entendu réagi aussitôt.Comme vous savez, le songe en alchimie est un des modes d'accès à la surréalité. Voyez par exemple le texte classique d'alchimie intitulé Le songe vert...Sur l'usine à gaz de Sarcelles, je suis naturellement preneur de tout document ou fait nouveau, et je m'interroge également sur cette famille occultiste dont vous parlez.A-t-elle un rapport avec Fulcanelli, Champagne, Canseliet ou Sauvage? Bien sûr, vous pouvez sans problème utiliser l'image de ce blog que vous mentionnez.Bien à vous.

OrnithOrynque 11/01/2007 23:50

Bonne à année l'Archer!
Quelle émotion pour moi de voir ce cliché, pour moi qui a vécu 25 ans à Arnouville! La dernière que vous aviez évoqué l\\\'Ermitage, je m\\\'étais enquis de trouver la rue Violet-le-duc mais il me semble qu\\\'elle n\\\'existe plus, et peut-être d\\\'ailleurs que les  " lieux champêtres qui ont maintenant disparu" avaient déjà disparu avec cette rue? Peut-être toutefois ai-je mal regarder (j\\\'ai utilisé Mappy... Pas une carte IGN mon Capitaine...  ) . Mais je crois bien me rappeler de l\\\'existence d\\\'une "rue de l\\\'Ermitage", dans un coin d\\\'Arnouville urbanisé par quelques pavillons mais encore proche d\\\'un bosquet et de vergers... C\\\'est d\\\'ailleurs aux environs de cette parenthèse de verdure - qui est une même  la zonel de contact entre  Arnouville, Villiers-le-Bel, et Sarcellles, soit dit en passant - que mon imagination situait l\\\'Usine à Gaz sous les espèces d\\\'une grosse et improbable carcasse jaune et bleu Adami distillant un éternel nuage bouffant, que je croyais être la descendance de celle qui vit, selon la légende, la transmutation...
Ol faudrait demander au cadastre à Arnouville quel était l\\\'emplacement exact de la rue Violet-le-Duc. Enfin voilà.
Bien à vous.

ARCHER 13/01/2007 19:55

Merci OrnithOrynque, tous mes voeux également.  Il y a bien une rue de l'Ermitage à Arnouville, à l'Ouest et  non loin de l'avenue Pierre Lizart puis Denis Papin. Elle se situe au nord de la rue Emile Zola, au Sud du Parc des Sports et à l'Est du Parc Val de France.Il serait intéressant effectivement de savoir si l'avenue Viollet-le-Duc était sise dans ce secteur de Gonesse. Et votre idée de se renseigner auprès du cadastre d'Arnouville me paraît excellente.Enfin, vous avez bien raison de relever la proximité des lieux, il y a pour Julien Champagne Arnouville et Villiers-le-Bel, mais c'est vrai aussi que non loin de là se trouve Sarcelles et sa "mythique" usine à gaz, où eut lieu vers la même époque que celle qui nous intéresse la fameuse transmutation alchimique réalisée par Eugène Canseliet, ami de Champagne, qui habitait là à ce moment, sous la direction du maître commun de Champagne et Canseliet: Fulcanelli.Transmutation à laquelle aurait assisté de plus un autre ami de Champagne: Gaston Sauvage.Là dessus vous trouverez des références dans un de mes posts récents:http://archer.over-blog.net/archive-12-04-2006.htmlOui, décidémment, cela fait en tout cas beaucoup de coïncidences. Et sans doute n'y a-t-on pas suffisamment insisté jusqu'à ce jour.