Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : JULIEN CHAMPAGNE
  • JULIEN CHAMPAGNE
  • : Site consacré à l'artiste français Julien Champagne (1877-1932), à sa vie et à ses oeuvres.
  • Contact

Profil

  • ARCHER
  • hermétiste
  • hermétiste


...consacré à l'artiste français Julien Champagne (1877-1932), à sa vie et à ses oeuvres.


Peintre et dessinateur, Julien Champagne est surtout connu de nos jours pour avoir illustré les ouvrages de Fulcanelli, un mystérieux alchimiste contemporain.

Et pourtant, il figure au Bénézit, la "Bible" internationale des créateurs. Et suivant son ami Eugène Canseliet, il fut bien un maître du pinceau et du crayon.

C'est à la découverte de cet artiste méconnu, mais profondément attachant, que je voudrais vous inviter. Je voudrais aussi vous demander de ne pas hésiter à enrichir mes articles de vos propres commentaires et de vos découvertes personnelles.

Bon voyage donc au pays légendaire de Julien Champagne.

Recherche

29 octobre 2006 7 29 /10 /octobre /2006 14:38


Dampierre-sur-Boutonne en Belgique? Non, bien sûr et pourtant c'est à une séquence belge que je vous convie en ce dimanche automnal de la Saint Narcisse...

Retournons donc pour commencer en cette demeure philosophale enchanteresse, sinon enchantée, et certes "trop tôt laissée" (Frustration de Champagne, 10 octobre 2006).

Le petit livre peu connu dont j'ai reproduit la couverture et qui est consacré à Dampierre présente à mon avis plusieurs particularités, et en outre un intérêt singulier.

D'abord, il a été tiré en 1982 à 500 exemplaires hors commerce numérotés (le même tirage sans doute que celui de l'édition originale du second livre de Fulcanelli).

Ensuite, il a été réservé à une population précise, regroupant pour l'essentiel une promotion de l'Ecole Centrale de Paris, celle de 1929, à laquelle appartenait Jacques Texier (1906-1979), ancêtre des propriétaires actuels du château de Dampierre.

Notons en passant que d'après ce livret, Jean-Louis Hedelin, neveu de Jacques Texier, aurait fait partie de la "promo" 58 de l'Ecole Centrale.

Enfin, contrairement à ce que laisse entendre la couverture, Jacques Texier, dont la photo reproduite ici est annexée à l'ouvrage, n'est pas l'auteur direct de l'oeuvre, qui est plutôt un recueil de textes destinés à honorer sa mémoire.

Certes, on y trouve en particulier des reproductions de certaines de ses conférences sur le château, mais l'initiateur, le concepteur et le réalisateur  du recueil est vraisemblablement un des camarades de promotion de Jacques, Etienne Spire, d'Aix-en-Provence.

Toujours pas de belge, donc. Mais avant de partir pour Bruxelles et Gant, faisons une halte en Champagne.


Entre autres mérites, le travail d'Etienne Spire présente en effet celui-ci, qui nous interpelle directement, qu'il reproduit plusieurs des planches dessinées par Julien Champagne pour Fulcanelli, certaines pourvues de sa signature, comme ci-dessus, et d'autres non.

Sont ainsi signées les planches XXV et XXVIII des Demeures Philosophales, tandis que les planches XXIX et XXXII sont également reproduites, sans qu'y apparaisse le nom de Julien Champagne.

Sur ces planches, on pourra se reporter, en plus de mon dernier courrier en date traitant de Dampierre, que j'ai déjà mentionné, à trois de ceux qui l'ont précédé sur le même sujet: De Diane de Poitiers à Champagne, 26 août 2006, Infortune de Champagne, 3 septembre 2006, et Constance de Champagne, 8 septembre 2006.

Ces dessins illustrent en fait le texte d'une conférence prononcée par Jacques Texier au Rotary Club de Saint-Jean d'Angely:

"Une demeure alchimique aux confins de Saintonge et du Poitou: le Château de Dampierre-sur-Boutonne."

Outre d'alchimie en général, Texier y traite de Coulonges-sur-l'Autize, situé à 50 kilomètres seulement de Dampierre, et donc de Louis d'Estissac.

Sa présentation consécutive des caissons de sa demeure suit de très près l'interprétation qui en est proposée par Fulcanelli.




Mais qui est Jacques Texier, dont une notice biographique est insérée dans "Jacques Texier raconte..."?

Si nous devenons ce que nous sommes, si nous sommes ce que nous devenons, pourquoi ne pas rappeler que nous sommes également issus d'une lignée, avant éventuellement de la prolonger?

Jacques est né à Saint-Jean d'Angely, où son père était médecin. L'un de ses ancêtres fut d'ailleurs maire de cette commune. Il fut notamment président-fondateur de la Route des Trésors de Saintonge, dont le château de Dampierre fait partie.

Il hérita de ce château, qui était la propriété de son père, le docteur Jean Texier, décédé en 1953.

Dès 1938 Jean publia un livre sur Dampierre où à propos des caissons du logis il affirmait clairement: "Nulle part en France, sauf en petit, dans la chapelle de l'Hôtel Lallemant à Bourges, on ne trouve sembable décoration."

Dévasté pendant la seconde guerre mondiale, sa demeure était une ruine en 1946. "Restaurer Dampierre, c'est en somme l'oeuvre de ma vie" (Jacques Texier).

 

DSC04954.champagne


Et de nous narrer l'histoire mouvementée du château, qui s'ouvre dans la notice d'Etienne Spire par une citation que je crois significative:

"Sur le mur de la galerie Renaissance, se voit l'inscription suivante: "Si tu viens partager notre lumière blonde, salut. Mais si tu veux la partager longtemps, ne viens qu'avec ton coeur. N'apporte rien du monde, et  ne raconte pas ce que disent les gens."

Savez-vous que ces quatre vers se trouvent aussi, avec de légères variantes, à la porte d'entrée de la villa Arnaga, maison-musée d'Edmond Rostand à Cambo, non loin d'Hendaye et Sare, en pays basque?

http://www.chateaux-france.com/arnaga/

 

arnaga.champagne



Soit, mais la Belgique? Nous y venons. Etienne Spire s'est évidemment lui aussi passionné grâce à Jacques Texier pour l'histoire de Dampierre, et avec un complice, François Petit, dont le nom doit être également cité, a cherché à compléter sa connaissance du château.

C'est ainsi qu'il est entré en correspondance avec un historien bruxellois, Paul Meurisse de Saint-Hilaire.

Ecrivain très connu en particulier outre-Quiévrain, ce dernier a en effet publié  chez Copyright et  Roussel (Belgique, diffusion Edisud, Nice), en 1977, puis Laffont, en 1992, un ouvrage intitulé précisément Le mystère des labyrinthes.

Il y qualifie Fulcanelli de présomptueux, ce que je trouve arrogant, mais surtout y affirme que l'Adepte qui fit réaliser les caissons de Dampierre fut Louis de Laval-Montmorency, seigneur de Boisdauphin.

Laval aurait laissé sa signature dans un caisson, reproduit ci-dessus, celui au labyrinthe, justement, qui est accompagné de la devise latine FATA VIAM INVENIENT (les destins trouveront leur voie).

Meurisse précise simplement que, veuf en 1554 de Claude de la Jaille, ce Montmorency devint archevèque d'Embrun en Dauphiné.

Le même Saint-Hilaire fait également un rapprochement entre les caissons alchimiques du château, et d'une part le traité sur La toison d'or de Salomon Trismosin, d'autre part les hiéroglyphes de la Grand Place de Bruxelles ( voir ses essais Histoire secrète de Bruxelles, réédition Albin Michel, 1998 et Lecture alchimique de la Grand Place de Bruxelles, Editions du Cosmogone, 2002).

Last but not least, Paul, dans une lettre de 1982 à Etienne Spire, précise qu'il existe d'excellents dessins des caissons de Dampierre, autres que ceux de Julien Champagne. Ils seraient "exposés dans le grand escalier de la mairie de Saintes.

Ces caissons sont les rescapés en partie (sic) de la destruction de l'aile du château." On espère en savoir plus sur ce point, car il semble étayer ainsi partiellement ce que nous croyions déjà savoir (Julien Champagne dans pierre, 21 mai 2006). Ces dessins semblent bien exister ou avoir existé à Saintes, à la mairie ou dans un musée...


Pour critiquer un wallon, rien de tel qu'un flamand. Dans son livre publié en 1992 par Dronghene et l'association de ses amis, et dont je donne la page de garde: Alchimie, Dampierre 1538, Wally Van de Velde, alias Thobra, écrit:

"Un certain Saint-Hilaire conclut que le labyrinthe qui figure sur un des caissons serait l'emblême de Boisdauphin. On le retrouve dans l'album de Claude Paradin, Les devises héroïques (Anvers, 1563). Mais fut-il vraiment l'inspirateur du plafond? On ne sait rien de ses relations avec les seigneurs de Dampierre ni surtout de son attirance à l'alchimie."

Né en 1938, Thobra est gantois. C'est un peintre, avant toute chose, mais il fut très tôt fasciné et par l'alchimie et par Dampierre:

http://members.lycos.nl/guiver/newpage48.html

Et il est aussi cinéaste. En 1979, on le voit acteur de son propre film, L'apprenti alchimiste. Il aurait eu "par voie surnaturelle" la révélation de la présence en Boutonne, en 1538, d'un Adepte dont il prétend retracer le parcours.

Dans son ouvrage, il se livre lui aussi à un historique et à un examen alchimique des caissons du château, qu'il agrémente de la reproduction de certaines de ses oeuvres.

J'en ai extrait une, qui fait partie d'un tarot très personnel à l'auteur, et qui me semble représenter le fou cher aux disciples d'Hermès.

Assez justement je trouve, Wally Van de Velde l'appelle lui De Dwaas (L'Innocent). Vous aurez sans doute noté comme moi que cet innocent, ce fol qui se croit sage, et qui chemine rose en main, est hermaphrodite.


ARCHER (une foi)

Partager cet article

Repost 0
Published by ARCHER - dans archer
commenter cet article

commentaires

Captain NEMO 29/10/2006 23:56

Dear M. ARCHER,
most kind of you!....regarding "l'onde lumiere", it's simply a little game (!!). But ...You'll never know.
In my opinion, all the 'right' people that we'll encounter on this marvellous Quest's path, have played the Game always following the same rules...As a first rule, you'll recognize to be on the right path if this same path 'sounds' right. And I know that you know what I mean...
That's why I'm happy in reading your work...
Merci encore une fois...!
Captain NEMO

ARCHER 30/10/2006 06:48

Yes a pun, as it often happens with Green Language. And you are right again, homonophony of words is a mere instance of the higher rule of Harmony.Best,

Captain NEMO 29/10/2006 23:27

My dearest M. ARCHER,
I'm delighted in reading your 'alchemical-architectural-personal investigations' !
Thank you very much for your excellent work...toujours très interessant !
Captain NEMO
PS:...puis je "partager longtemps d'autre lumière l'onde...?"

ARCHER 29/10/2006 23:44

Dear Captain NEMO,It's for me a real pleasure to meet you again, this time on this place. Many thanks for your interest in this blog!And of course please feel free to share this blond light, as long as you wish. C'est très bien à mon avis que vous ayez écrit "l'onde lumière".Very alchemical indeed.