Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : JULIEN CHAMPAGNE
  • JULIEN CHAMPAGNE
  • : Site consacré à l'artiste français Julien Champagne (1877-1932), à sa vie et à ses oeuvres.
  • Contact

Profil

  • ARCHER
  • hermétiste
  • hermétiste


...consacré à l'artiste français Julien Champagne (1877-1932), à sa vie et à ses oeuvres.


Peintre et dessinateur, Julien Champagne est surtout connu de nos jours pour avoir illustré les ouvrages de Fulcanelli, un mystérieux alchimiste contemporain.

Et pourtant, il figure au Bénézit, la "Bible" internationale des créateurs. Et suivant son ami Eugène Canseliet, il fut bien un maître du pinceau et du crayon.

C'est à la découverte de cet artiste méconnu, mais profondément attachant, que je voudrais vous inviter. Je voudrais aussi vous demander de ne pas hésiter à enrichir mes articles de vos propres commentaires et de vos découvertes personnelles.

Bon voyage donc au pays légendaire de Julien Champagne.

Recherche

21 octobre 2006 6 21 /10 /octobre /2006 19:10




Quel rapport entre Julien Champagne et le peintre cubiste  Georges Braque (1882-1963)? Et bien ce dernier et "Hubert" ont été, semble-t-il, des élèves du dessinateur Eugène Quignolot.

Quignolot, qui n'est pas jusqu'à nouvel ordre inscrit au Bénézit, avait au tournant du XXème siècle  un atelier municipal de dessin aux Batignolles, dans le XVIIème arrondissement de Paris.

En 1900, Braque suit les cours du soir de ce dernier:

http://www.pascalpolar.be/repartistes/braque/bio_braque.html
http://www.adherents.com/people/pb/Georges_Braque.html
http://www.collegesherbrooke.qc.ca/~bourgech/automne99/6110t/brodeurmagaly/braque/html/biovie.html


Mais qui est Quignolot? De lui, nous savons peu de chose, finalement, son "portrait de jeune homme au béret" (1918) a été adjugé en 2005 aux enchères du Crédit...Municipal de Toulouse:

http://www.credit-municipal.com/catalogue_ancien.php?page=104439&v=1

D'après Walter Grosse, dont le site consacré à Fulcanelli:

http://www.fulgrosse.com/

est toujours aussi précieux, c'est Quignolot qui aurait recommandé à l'école des beaux arts de Paris et Julien Champagne et son ami Mariano Ancon.


Et il produit à ce sujet des documents émanant de la dite école, qui effectivement me semblent convaincants.

Et qui nous permettent de progresser dans la connaissance des condisciples de Julien Champagne:

http://www.archerjulienchampagne.com/article-1926044.html


Parmi ceux-ci figure donc désormais un certain Georges Braque dont nous pouvons admirer ici et l'oiseau bleu et la femme à la mandoline.

Et Mariano Ancon, me direz-vous?


Né en 1881, ce dernier, né Mariano Julien Ancon, était le fils de Mariano Ancon (né en 1839) et de Justa Berrueta, de dix ans sa cadette.

Mariano père était ébéniste de profession, et compte tenu de son année de naissance, Walter Grosse n'exclut pas à ce jour que dernier, dont il pense que Julien Champagne a fait la connaissance en 1905,  pourrait avoir été Fulcanelli.



pcc ARCHER

Partager cet article

Repost 0
Published by ARCHER - dans archer
commenter cet article

commentaires

Walter Grosse 21/12/2006 13:58

    Mariano Ancon père ne s'est pas naturalisé français, rien n'a pas été trouvé... Il n'y a pas de dossiers de naturalisation au noms de Mariano ANCON aux Archices Nationales : série naturalisation 1814 à 1853, ni de 1848 à 1883 (série BB 27 ; microfilms 595 à 605).
    Mariano Ancon a continué à être un espagnol...
    Fulcanelli semble être bien un français et non un espagnol. Mais, pour l'instant, Mariano Ancon père est le seul, que nous connaissons dans l'entourage de Champagne et Canseliet, né en 1839...
    Ah!... Fulcanelli a écrit les deux livres en espagnol et Canseliet a traduit pour français ?!?
    Selon Béatrice Canseliet :
    _ Fulcanelli confia  a mon père d'importantes notes afin qu'il rédige et fosse publier ces deux oeuvres magistrales que sont : Le Mystère des cathédrales et Les Demeures Philosophales. Grâce a Eugène Canseliet qui en assura la rédaction et la publication, la grande Dame a trouvé ce nouvel essort.
Cordialement, Fulgrosse

ARCHER 24/12/2006 08:52

Merci Walter Grosse pour ces nouvelles précisions concernant les Ancon père et fils, ce dernier étant un ami et d'Eugène Canseliet et Julien Champagne.Champagne et lui furent tous deux comme déjà signalé les élèves en peinture de Jean-Léon Gérôme.Après qu'ils eussent été recommandés aux Beaux-Arts de Paris par leur professeur des Batignolles, Eugène Quignolot.Je pense, sinon, que si Fulcanelli avait été espagnol et si les notes remises par lui à Canseliet en vue de la rédaction de ses deux ouvrages parus l'avaient été en espagnol, cela se serait senti jusque dans les dessins de Julien Champagne qui les illustrent. En connaît-on qui soient consacrés à l'Espagne?

Walter Grosse 13/12/2006 11:24

    J'ai su hier que n'existent pas dossiers de naturalisation au nom de Mariano ANCON dans les Archives Nationales : série naturalisation 1814 à 1853. Ainsi, Mariano ANCON père, né en 1839 en Espagne (Madrid), ou si a naturalisé après 1854 ou alors jamais s'est pas naturalisé français!!!
    Je vais chercher savoir s'il s'est naturalisé français entre 1854 et 1871...

ARCHER 13/12/2006 22:35

Très intéressant. Ainsi donc le père du peintre Mariano Ancon, peintre ami de Canseliet et de Champagne, serait né en Espagne en 1839.1839 étant il faut le rappeler une année de naissance supposée de Fulcanelli, dont par ailleurs les accointances hispaniques sont patentes.Mariano Ancon et Julien Champagne ont été tous deux, comme Georges Braque et d'autres bien évidemment, élèves de Quignolot et c'est ce dernier qui - nous le savons grâce à Walter Grosse - a recommandé et Champagne et Quignolot à l'Ecole des Beaux-Arts de Paris.J'en tire la conclusion provisoire que s'agissant de Champagne en particulier, d'autres investigations s'imposent, et sur Quignolot, et sur Ancon.

Walter Grosse 24/10/2006 09:32

    Nous allons imaginer, pendant un moment, que la véritable identité de Fulcanelli est, de fait, la de Mariano Ancon, né samedi 2 février 1839, père du peintre Mariano Julien Ancon (décédé en 1943 sans laisser descendance)... Ce sera que, en théorie, l'auto-portrait d'Ancon peut avoir disparu à cause de son père être Fulcanelli ?
    Je pense que la vie de Mariano Ancon a beaucoup de surprises.

ARCHER 24/10/2006 09:49

Oui, Walter Grosse, je crois comme vous que dans l'intérêt de l'histoire...de l'Art, il serait intéressant que nous continuions à chercher à en savoir plus sur Mariano Ancon, sa vie et ses oeuvres.Cette impérieuse nécessité, cette "ardente obligation" de la recherche me rappelle toujours, d'ailleurs,  l'exclamation orgueilleuse mais juste de Pablo Picasso: "Je ne cherche pas, je trouve."Pour en revenir à Ancon, je pense qu'il est important de garder en mémoire qu'il fut un ami commun de Julien Champagne et d'Eugène Canseliet.Et que ce dernier, avant même d'être alchimiste et écrivain, fut peintre et dessinateur.N'est-il pas singulier que Fulcanelli lui ait donné ce conseil, que Canseliet reproduisit dans ses "alchimiques mémoires":"Ecrivez de même que vous dessinez."