Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : JULIEN CHAMPAGNE
  • JULIEN CHAMPAGNE
  • : Site consacré à l'artiste français Julien Champagne (1877-1932), à sa vie et à ses oeuvres.
  • Contact

Profil

  • ARCHER
  • hermétiste
  • hermétiste


...consacré à l'artiste français Julien Champagne (1877-1932), à sa vie et à ses oeuvres.


Peintre et dessinateur, Julien Champagne est surtout connu de nos jours pour avoir illustré les ouvrages de Fulcanelli, un mystérieux alchimiste contemporain.

Et pourtant, il figure au Bénézit, la "Bible" internationale des créateurs. Et suivant son ami Eugène Canseliet, il fut bien un maître du pinceau et du crayon.

C'est à la découverte de cet artiste méconnu, mais profondément attachant, que je voudrais vous inviter. Je voudrais aussi vous demander de ne pas hésiter à enrichir mes articles de vos propres commentaires et de vos découvertes personnelles.

Bon voyage donc au pays légendaire de Julien Champagne.

Recherche

16 septembre 2006 6 16 /09 /septembre /2006 19:44

 

MarquesRiviereThibet2.champagne


Dans son René Guénon témoin de la tradition (Guy Trédaniel, 1978),  Jean Robin dit à propos du docteur Rouhier, déjà rencontré dans notre post Champagne au grand lunaire du 25 juin 2006:

"Il écrivit entre autres, sous le pseudonyme de R.P. Sabazius, Envoûtement et Contre-Envoûtement, et appartenait de surcroît à une société secrète appelée le "Très Grand Lunaire", dont l'enseignement était basé sur les ouvrages de Lotus de Païni, Schwaller de Lubicz, Fulcanelli et Aleister Crowley, et qui comptait parmi ses membres Jules Boucher, Jean Marquès-Rivière et Robert Ambelain.

On trouvera des renseignements sur ce T.G.L. (rebaptisé pour la circonstance "Très Haut Lunaire") dans Les Sociétés secrètes de Paris, par Pierre Geyraud, éditions Emile-Paul, 1938."

Hélas, je n'ai pas trouvé dans le dernier volume cité de mention de Marquès-Rivière, et je ne suis donc pas en mesure de confirmer pour l'instant l'appartenance de Rivière au Grand Lunaire, ce qui l'aurait relié directement à Julien Champagne.


Mais je considère cependant cette appartenance comme possible, voire probable, si je prends en compte d'une part le livre de Geyraud, où je vois effectivement écrit que "La magie et le Mystère de la Femme" de Lotus de Païni fait partie des enseignements de la secte en question, et d'autre part que celle-ci comprenait, outre un journaliste réputé, de simples exécutants.

Et également ce que Marie-France James nous explique dans son ouvrage Esotérisme et christianisme autour de René Guénon (NEL, 1981):

"Rivière se trouva obsédé en permanence par des êtres du monde intermédaire dont il n'arrivait pas à se débarrasser.

En dernier recours, il avait dû faire appel au grand exorciste de l'archidiocèse de Paris, le Père Joseph de Tonquédec s.j.

Réintégré dans le giron de l'Eglise, il fournit au Voile d'Isis un article mettant en garde les lecteurs contre Le danger des plans magiques (1931)."


Mais qui était ce Rivière qui se fit appeler Marquès? Toujours selon James, il est né Jean-Marie Paul Rivière en 1903.

Fréquentant précocement la Société Théosophique, il est reçu macon au milieu des années 1920 à la Grande Loge de France et y fait la connaissance de Guénon, qui l'introduit dans le cercle du Voile d'Isis.

Sa collaboration y est bientôt interrompue, un an avant le décès de Julien Champagne,  par l'article mentionné ci-dessus et par son ouvrage anti-maçonnique  sur La trahison spirituelle de la franc-maçonnerie (Editions des Portiques, 1931, Deterna, 2010).

Je note en outre que Marquès-Rivière pourrait selon certaines informations avoir été proche également, à la même époque, de la Fraternité des Polaires.

En 1940, il fera paraître un de ses travaux les plus connus, Histoire des doctrines ésotériques, (Payot) où je crois bien me souvenir que Fulcanelli est mentionné.

Puis il s'engage dans la croisade du régime de Vichy contre les Loges maçonniques, et devient co-rédacteur en chef, avec Robert Vallery-Radot, des Documents maçonniques dirigés par Bernard Fay (1941-1944).

A la fin de la seconde guerre mondiale, il fera le choix de l'exil et Walter Grosse me précise aimablement qu'il serait décédé en 2000.

Pour en terminer pour l'instant avec Marquès-Rivière, alias Verax, je citerai également de lui Talismans, amulettes et pentacles (Payot, 1938) et Rituels secrets de la franc-maçonnerie (Plon, 1941) qui actuellement encore font l'objet de rééditions, au moins à l'étranger.

http://touscesgens.hautetfort.com/archive/2006/09/16/jean-marques-riviere.html

1931.champagne.jpg

jmmdeterna.champagne

 

ARCHER

Partager cet article

Repost 0
Published by ARCHER - dans archer
commenter cet article

commentaires

Christian Paul 27/01/2015 11:37


Bonjour à tous,


Ces photos ne semblent pas correspondre à celle  de Jean Marques Rivière. On peut l'apercevoir lors de la projection de film "Forces occultes" en 1943. Son aspect physique est bien
différent. Il enseignait en Espagne et il est mort en France en 2000. Il existe d'autres représentations de son portrait.

ARCHER 27/01/2015 15:19



Naturellement, le "doute raisonnable" est toujours permis, qui plus est en cette veille de la St Thomas.


Merci, Christian Paul.



Salilus 06/06/2012 00:26


Bonjour Archer, bonjour OrnithOrynque,


De la fin du XIXème siècle jusqu'aux années 1960, certains mouvements littéraires de l'avant-garde d'alors, les Symbolistes, les Dadaïstes puis les Surréalistes ont été très proches des
occultistes. La revue de Papus L'Initiation se voulait, par exemple, revue littéraire. L'Occultiste écrit abondamment... Souvent, il ne néglige pas l'art poétique et s'essaie
parfois au théâtre voire au cinéma naissant.


Les mouvements de l'entre-deux guerres (la Fraternité des Polaires, l'AROT, le Mouvement Synarchique d'Empire et d'autres encore comportent en leurs rangs nombre d'écrivains et de journalistes
évoluant dans l'orbe du fameux Intran (L'Intransigeant) : notre ami Walter Grosse, qui aime bien explorer les feuillets jaunis des archives, ira peut être un jour se
promener du côté de Fernand Divoire qui fut secrétaire général de L'Intransigeant auquel collabora notamment Philippe Encausse, le fils de Papus... Cf une notice intéressante
sur Fernand Divoire sur http://www.remydegourmont.org/rg/figures/divoire/notice.htm


Divoire, occultiste lui-même, fut l'ami de Ricciotto Canudo (le cinéaste-auteur de l'expression "le 7ème Art) dont
l'épouse Jeanne termina misérablement sa vie dans les années 50 comme compagne du fantasque Vivian Postel du Mas, l'auteur du Pacte Synarchique d'Empire...


On pourra également croiser, dans ces parages occultisto-littéraires, Maryse Choisy, la romancière Renée Dunan, Ernest de Gengenbach et sa maîtresse Lydie Bastien, la dénonciatrice de Jean
Moulin, Carlos Larronde, René Bruyez, Jean Dorsenne (Etienne Troufléau), le sulfureux (à plus d'un titre...) éditeur Maurice Girodias, fils de l'éditeur Jack Kahane etc...


"Tout porte à croire qu'il existe un certain point de l'esprit d'où la vie et la mort, le réel et l'imaginaire, le passé et le futur, le communicable et l'incommunicable, le haut et le bas,
cessent d'être perçus contradictoirement." (André Breton, 2nd Manifeste du Surréalisme).


Des traces - et peut-être un peu plus - de cette école occultisto-littéraire me semblent subsister aujourd'hui même au sein même du très discret Collège de 'Pataphysique où nombre
de surréalistes ont trouvé refuge...


Tous ces gens ont donc des liens et, pour moi, si l'hermétisme est la pierre d'angle du surréalisme l'occultisme m'apparaît comme inséparable de l'art poétique dont il est peut-être, finalement,
un avatar...


Salilus

ARCHER 07/06/2012 19:17



Merci à Ur, EDK et Salilus de leurs commentaires. Si la photo présentée comme celle de JMR avec le dalaï lama est fautive, ce qu'il faudrait prouver me semble-t-il,  j'en suis désolé, mais
"Vérax" a tout de même bien écrit A l'ombre des monastères tibétains (1929)...


http://pierrepainblanc.blogspot.fr/2008/10/lombre-des-monastres-thibtains.html


Donc la rencontre qu'elle illustre me semble plausible, pour le moins. Mais l'essentiel me semble être ailleurs.


Le JMR qui m'intéresse n'est ni le maçon, ni l'anti-maçon, ni même le bouddhiste, mais l'ésotériste. Plus spécialement dans ses rapports avec l'alchimie, Fulcanelli et pourquoi pas le Grand
Lunaire et Julien Champagne.


On sait peu de choses à ce sujet, et il m'a paru intéressant d'en dire quelques mots dans un article de ce blog.


 


 



EDK 31/05/2012 01:28


Je vous signale, cher Archer, également sur cet étrange individu que fut Jean Marquès Rivière (1903-200) et que vous évoquez dans votre dernier blog d'abord un ouvrage qui n'aurait pas du
paraître (Jean Herbert (1897-1980) s'y serait opposé), et parût en 1982 chez Albin-Michel dans la collection spiritualité vivante :Lettres de Bénarès, ainsi qu'un article dans Online magazine
intitulé : "Bouddhisme tibétain et nazisme, le cas Jean Marquès-Rivière". Ce personnage a échappé à toutes les vengeances dont à juste titre il aurait du être la victime pour avoir souillé de
mille manières le domaine des connaissances traditionnelles avec ses thèses racistes, antisémites et hitlériennes ! Il fut visiblement protégé, mais par qui ? Voilà un mystère de plus pour les
historiens de l'occultisme français. 


Meilleures salutations, EDK

Ur 30/05/2012 23:09


Bonsoir


Je ne vois pas trop ce que vient faire en tête de chapitre la photo du Dalaï Lama avec Miguel Serano...


cdlt


 

valétudinaire 21/09/2006 23:42

Toutes les idoles du pays,
ces dieux que j'aimais,
ne cessent d'étendre leurs ravages, *
et l'on se rue à leur suite.
Je n'irai pas leur offrir le sang des sacrifices ; *
leur nom ne viendra pas sur mes lèvres !
(Ps.15)

ARCHER 22/09/2006 10:24

valétudinaire,On ne doit pas avoir la même version de la Bible. Dans la mienne au psaume XV on lit ceci par exemple:"Je regardais le Seigneur, et l'avais toujours devant mes yeux; parce qu'il est à mon côté pour empêcher que je ne sois ébranlé.C'est pour cela que mon coeur s'est réjoui, et que ma langue a chanté des cantiques de joie, et que de plus ma chair même se reposera dans l'espérance.Vous m'avez donné connaissance des voies de la vie; vous me comblerez de joie en me montrant votre visage; des délices ineffables sont éternellement à votre droite."Je préfère cette affirmation à votre négation. En outre, je ne compte pas me cacher derrière le Livre des Livres pour vous répondre ceci.Ni Julien Champagne, ni Fulcanelli, ni l'alchimie ne font partie des idoles de ce pays et de ce temps et je trouve cela très bien.