Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : JULIEN CHAMPAGNE
  • JULIEN CHAMPAGNE
  • : Site consacré à l'artiste français Julien Champagne (1877-1932), à sa vie et à ses oeuvres.
  • Contact

Profil

  • ARCHER
  • hermétiste
  • hermétiste


...consacré à l'artiste français Julien Champagne (1877-1932), à sa vie et à ses oeuvres.


Peintre et dessinateur, Julien Champagne est surtout connu de nos jours pour avoir illustré les ouvrages de Fulcanelli, un mystérieux alchimiste contemporain.

Et pourtant, il figure au Bénézit, la "Bible" internationale des créateurs. Et suivant son ami Eugène Canseliet, il fut bien un maître du pinceau et du crayon.

C'est à la découverte de cet artiste méconnu, mais profondément attachant, que je voudrais vous inviter. Je voudrais aussi vous demander de ne pas hésiter à enrichir mes articles de vos propres commentaires et de vos découvertes personnelles.

Bon voyage donc au pays légendaire de Julien Champagne.

Recherche

11 août 2006 5 11 /08 /août /2006 11:51

p52c.champagne

Voici maintenant, extraits de l'édition italienne du livre de Geneviève Dubois, Fulcanelli dévoilé, deux dessins de Julien Champagne.

Celui de droite est signé, et porte la date du 31 mai 1898. Si on suit Dubois, Champagne était alors étudiant à l'Ecole des Beaux Arts de Paris, sous la houlette de Léon  Gérome, Ecole dont
il sortit en 1900  ( voir à ce sujet mes posts du 1er février 2006: Champagne et Léon Gérome et du 19 février 2006:  les condisciples de Julien Champagne) ou pour Walter Grosse en
1901.

Nous avons donc affaire ici quoiqu'il en soit à un autre modèle de Julien Champagne, qui fut probablement une jeune femme de son entourage de l'époque, qu'il fût artistique ou familial, voire
personnel.

Pour ma part je trouve ce portrait d'une inconnue plus qu'émouvant, il est d'une sobriété presque classique et en même temps, il nous permet de nous remémorer toute une époque, que l'on dit 
belle: 1898, mais c'est une année où Renoir  a son bras droit paralysé par l'arthrose,  et continuera pourtant à peindre, où Degas reconnu comme un maître par Pissaro peint danseuses et nus...

dessin1.champagne

Nous sommes en pleine affaire Dreyfus, et en pleine affaire Fachoda, Lewis Carroll, Stéphane Mallarmé et Pierre Puvis de Chavannes, Gustave Moreau, Charles Garnier nous quittent, Herbert George
Wells publie La guerre des mondes, Pierre et Marie Curie découvrent polonium et radium,
Louis Renault construit une nouvelle boite de vitesses, Eugène Ducretet fait une démonstration de transmission sans fil (TSF) entre la tour Eiffel et le Panthéon de Paris...

Malheureusement dans son ouvrage pourtant si riche en informations de toutes sortes, Dubois ne donne aucun autre détail sur ces dessins, qu'il s'agisse de leur provenance ou du modèle de Julien
Champagne.

Nous restons donc à leur sujet un peu sur notre faim, qui est grande d'en savoir plus. Comme je crois l'avoir déjà indiqué, Geneviève précise cependant aussi, ce qui ne peut qu'accroître notre
frustration:

"De cette période reste un excellent tableau représentant l'évêque de Bordeaux". Mais elle n'en dit pas plus,  et ne reproduit pas non plus le tableau en question, que Walter Grosse croit
pouvoir être un portrait de l'évèque gnostique Léonce Eugène Joseph Fabre des Essarts, dit Tau Synésius:

http://www.fulgrosse.com/article-4753485.html

A la décharge de Dubois, le sujet de son livre étant Fulcanelli, et les dessins ou le tableau épiscopal  n'ayant en principe rien à voir ni avec cet alchimiste, ni avec l'alchimie, cet
auteur a pu légitimement considérer que ces oeuvres de Champagne ne présentaient qu'un intérêt anecdotique.

Tel n'est certainement pas notre point de vue, et en attendant d'en savoir et donc de pouvoir en dire davantage, je concluerai en remarquant que décidémment Julien Champagne, en tant qu'artiste,
ne fut pas "que" l'illustrateur des oeuvres de Fulcanelli.

dessin2.champagne

http://maxjulienchampagne.over-blog.it/article-disegni-di-julien-champagne-121286633.html

 

jcdessinscadre.champagne

ARCHER

Partager cet article

Repost 0
Published by ARCHER - dans archer
commenter cet article

commentaires

cosy ray 14/08/2006 15:47

La meilleure façon de lui donner sa place dans l\\\'histoire de l\\\'art serait d\\\'arriver à prouver son influence sur Roussel et de là sur Duchamp. Pour tous les autres cela coulerait de source.
Jacques Vaché , par exemple, ne nous écrase pas par le poids de ses oeuvres et pourtant  il est bien là, une des bases du surréalisme.

ARCHER 14/08/2006 19:30

Je ne doute pas que Jacques Vaché et ses Lettres de guerre aient eu sur André Breton et donc le surréalisme une influence considérable:http://www.adpf.asso.fr/adpf-publi/folio/breton/breton02.htmlDonc vous avez raison, la quantité des oeuvres produites n'est pas déterminante. Voyons aussi le très onirique Alain Fournier...Vous avez parfaitement deviné un des buts de ce blog, qui est de donner à Julien Champagne sa vraie place dans l'histoire de l'art et dans celle de l'alchimie.Et pour cela faire connaître ses oeuvres, alchimiques ou non, quitte à en exhumer ceraines, comme entrepris, et l'influence qu'il a eu sur ses contemporains, comme entrepris également.Si nous arrivons à prouver qu'il a eu une telle influence sur les surréalistes, de Roussel à Duchamp, j'en serai enchanté, et comptez sur moi pour le dire...sur le chant.A l'inverse, je ne penche pas pour une "ligne générale" qui viserait à emboucher les trompettes de la renommée d'Hubert, j'aime bien le happy few stendhalien. Vous aussi, je suppose.Il y a aussi la méthode des projets concrets: favoriser la réédition des Fulcanelli avec les dessins de Champagne (c'est quand même beaucoup mieux que les photos), donner à un éditeur fou l'idée de faire paraître un livre sur notre grand petit homme, par exemple. Toutes les idées, et en particulier les votres, sont et seront les bienvenues.

cosy ray 14/08/2006 10:23

Champagne était vraiment doué mais nous constatons avec tristesse que le destin aime s'acharner sur les atistes qui délaissent leur art pour se consacrer exclusivement à l'Alchimie. Voyez la vie de Francesco Mazzola surnommé Le Parmesan ( 1503-1540) et ce que nous en dit Vasari: " ...Francesco finit par retourner à l'alchimie et par n'avoir plus d'autres pensées, ...   Sa figure, si noble et si élégante, prit, sous une barbe hérissée et sous une longue chevelure en désordre, un aspect sauvage et misérable. Il aurait été impossible de reconnaître le Francesco d'autrefois. Enfin la mélancolie s'empara de lui; sa santé s'altéra, et il fut attaqué d'une fièvre qui le conduisit au tombeau."
je ne sais pas si vous êtes comme nous mais nous avons l'impession de connaître déjà cette histoire.
Amicalement. Ray

ARCHER 14/08/2006 12:10

On peut effectivement rapprocher l'histoire du Parmesan de celle de Champagne, dans une certaine mesure, car il Pargimianino est bien plus célèbre actuellement...Canseliet disait en substance que Dame alchimie est une maîtresse exigeante, qui attend de son amant qu'il se consacre entièrement à l'obtention de ses faveurs, mais je crois bien qu'il y a là un piège dans lequel il faut se garder de tomber.Jean Perréal semble bien avoir su l'éviter, d'autres aussi peut-être.Quant à notre peintre italien, l'alchimie lui a tout de même inspiré quelques oeuvres admirables. Sur "sa vie et ses oeuvres", et son parcours alchimique, peu connu mais à mon sens indubitable, on pourra consulter:http://it.wikipedia.org/wiki/Parmigianinohttp://www.mclink.it/personal/MH0077/ArsRegia/ars%20regia%201/De%20Pascalis%202.htmhttp://www.zen-it.com/ermes/studi/parmigio.htmhttp://www.iconos.it/index.php?id=2142http://www.iconos.it/index.php?id=2143http://www.comune.fontanellato.pr.it/turismo/ita/saletta.htm

Walter Grosse 12/08/2006 03:07

 
 
 

ARCHER 12/08/2006 09:33

Les vacances d'été ne sont pas terminées, mais elles sont studieuses, et je vous retourne votre souhait.Merci pour cette utile précision, nous allons bien finir par trouver un amateur ou un professionnel compétent et...actif en matière d'archives & beaux arts. Et pour ma part je suis sûr que nous trouverons de nouvelles oeuvres de Julien Champagne.Sur Guy Bechtel, qui a donné plusieurs livres intéressants, dont un Paracelse (CAL, 1970), je renvoie à votre excellent article:http://www.fulgrosse.com/article-2973056.htmldont je me permets de conseiller une lecture attentive.