Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : JULIEN CHAMPAGNE
  • JULIEN CHAMPAGNE
  • : Site consacré à l'artiste français Julien Champagne (1877-1932), à sa vie et à ses oeuvres.
  • Contact

Profil

  • ARCHER
  • hermétiste
  • hermétiste


...consacré à l'artiste français Julien Champagne (1877-1932), à sa vie et à ses oeuvres.


Peintre et dessinateur, Julien Champagne est surtout connu de nos jours pour avoir illustré les ouvrages de Fulcanelli, un mystérieux alchimiste contemporain.

Et pourtant, il figure au Bénézit, la "Bible" internationale des créateurs. Et suivant son ami Eugène Canseliet, il fut bien un maître du pinceau et du crayon.

C'est à la découverte de cet artiste méconnu, mais profondément attachant, que je voudrais vous inviter. Je voudrais aussi vous demander de ne pas hésiter à enrichir mes articles de vos propres commentaires et de vos découvertes personnelles.

Bon voyage donc au pays légendaire de Julien Champagne.

Recherche

31 juillet 2006 1 31 /07 /juillet /2006 13:25




Après Paul de Lesseps, qui a été un des employeurs de Julien Champagne (mes posts du 04 février et  du 23 juillet 2006), voici venu le tour de son frère Bertrand, qui lui aussi a eu recours aux services de l'artiste, à la fois comme dessinateur et comme alchimiste.

Comme on peut le voir sur ces clichés de 1910 ou environ, les frères de Lesseps agissaient fréquemment de conserve, ce qui d'ailleurs n'a rien que de très normal.

Mais du coup, il est parfois difficile de les distinguer, d'autant que l'air de famille est passé par là, et que la famille Lesseps a été - et est peut-être toujours - nombreuse.

Et puis il y a les activités conduites en famille, les goûts partagés, comme celui de l'aéronautique, la passion de l'alchimie.

Quel est par conséquent "l'aviateur de Lesseps" que l'on voit canoter de plaisante façon sur l'avenue Montaigne à Paris? Je vois sur cette carte postale trois messieurs bien mis, que leur haut de forme et leur moustache n'aident guère à distinguer l'un de l'autre.

Encore une fois, Paul, Jacques, Bertrand, ou...Tous trois ont fait partie des pionniers français de l'aéronautique.

D'où l'intérêt de la première photo, où grâce à la légende au moins le doute ne semble guère permis. Bertrand est à gauche de la dame, et Jacques à sa droite.

Vous avez dit dame? Et bien non, mesdames, je ne dirai rien ce jour ni de la comtesse du Bouays de la Bégassière, ni de la baronne Delagrange, appartenant toutes deux à des familles alliées aux Lesseps, et ce pour plusieurs raisons.

D'abord, la Sainte Juliette est passée, nous fêtons aujourd'hui Ignace de Loyola, un peu d'austérité me semble de mise.

Ensuite, ces deux dames jusqu'à preuve du contraire ne font pas partie de la "galaxie Champagne", c'est tout de même Bertrand le sujet de ce post!

Enfin, ma discrétion naturelle me l'interdit. Comment, vous vous asseyez sur ma discrétion? Ah je vois, ce sont les messieurs qui sont marris: tant pis pour eux.


Pour en revenir donc à Bertrand Marie, il est né en 1875 et décédé en 1917 ou 1918. 

1918, si l'on en croit ce certificat de décès, et il aurait été glorieusement "tué à l'ennemi":



undefined

En 1902, il épousa Marguerite Sara Faure (1877-1969), dont il eut un fils, René Bertrand Ferdinand (1905-1980).

Si Jacques est le plus connu des aviateurs Lesseps, Bertrand s'illustra également très tôt comme aviateur émérite, internationalement connu, et dès 1910, année décidément faste par certains côtés, volait en compagnie de l'"as" Walter Brookins:

http://www.earlyaviators.com/ebrookin.htm

En 1912, il effectue à bord d'une automobile à hélice le trajet Paris-Lyon:

http://www.helica.info/monographie.pdf

Comment à se propos ne pas se souvenir du traineau à hélice cher à Julien Champagne et Raymond Roussel (mon post du 14 février 2006)?

Selon Walter Grosse:

http://www.fulgrosse.com/

Bertrand de Lesseps s'attacha les services de Julien Champagne dès 1907, soit trois ans avant qu'il n'obtint son brevet civil de pilote de l'aéroclub de France, en même temps que son frère Jacques.

Vous savez déjà une partie de la suite ; Jacques, que fréquentèrent pourtant Fulcanelli et Eugène Canseliet, ne semble pas avoir été en aussi étroits rapports avec Julien Champagne que ses frères Paul et Bertrand.

Cela peut paraître étrange, mais c'est ainsi, du moins dans l'état de nos connaissances actuelles.

Dans Le Feu du Soleil (Pauvert, 1978), Eugène Canseliet précisera :

"Ferdinand de Lesseps avait trois fils. Je les ai connus tous les trois. L'aîné, Bertrand, a été tué, je crois bien, un jour avant l'armistice, le 10 novembre 1918. C'a été une immense perte pour Champagne."

Il est vrai que le même Canseliet, dans ses Deux Logis Alchimiques (Pauvert, 1979), présente Julien comme "le dessinateur de Bertrand de Lesseps et de Fulcanelli."

http://maxjulienchampagne.over-blog.it/article-champagne-et-bertrand-de-lesseps-120342122.html



ARCHER

Partager cet article

Repost 0
Published by ARCHER - dans archer
commenter cet article

commentaires

ARCHER 06/02/2009 21:46

Voici sur Bertrand de Lesseps un commentaire reçu ces jours ci de Richard Khaitzine:
"Chamonix • 16 janvier 1914

Tout à coup, en face de nous, là-bas, de Lesseps arrive sur son traîneau. J’ai d’abord entendu un bruit de moteur d’aéroplane, puis j’ai vu s’avancer au loin le traîneau, pareil à une automobile déguisée en corps d’aéroplane. Il avance, il avance et s’arrête près de nous. Je fais plusieurs photographies et le prends en cinéma, en marche et à l’arrêt.

[…]Et me voilà sur le traîneau ! On met le moteur en marche, et flouff !… J’ai la figure gelée par le vent de l’hélice. Le moteur tourne de plus en plus vite et, tout d’un coup, nous partons ! Le vent est si glacé que je ne sais plus trop où j’en suis. Nous allons jusqu’aux Bossons. C’est épatant : nous faisons du soixante-dix à l’heure !

Cette photographie a été prise sur les instructions de Lartigue par M. Folletête (surnommé Plitt), le secrétaire particulier de son père. Le conducteur était Bertrand de Lesseps, fils du célèbre ingénieur Ferdinand de Lesseps, constructeur du canal de Suez. Ce dernier venait de faire l’objet d’un retentissant scandale en France, quand sa société, créée pour financer et construire le canal de Panama, fit faillite au beau milieu de rumeurs d’incompétence et de fraude. Ferdinand fut jugé, déclaré coupable et condamné à la prison mais ne purgea pas sa peine, et il est généralement admis de nos jours qu’il ne fut au pire coupable que de négligence financière.

Son fils Bertrand était un personnage non moins intéressant, dévoué corps et âme à l’alchimie et se consacrant entièrement à la recherche de la Pierre Philosophale censée pourvoir transmuter les métaux vils en or. Il n’est pas dit s’il la trouva jamais, mais dans l’intervalle, il entreprit une tache moins ambitieuse, celle de construire un traîneau propulsé par une hélice. L’aviation faisait fureur à cette époque, et il semble qu’on n’ait eu de cesse d’ajouter une hélice à tout moyen de transport existant, bateaux, ballons, et même un des bobs à roues de Zissou. Jacques y voyait manifestement un progrès remarquable."
 
Khaitzine ajoute:
 
"Ce texte est le seul à ma connaissance où il soit fait explicitement référence à la personnalité de Bertrand de Lesseps et surtout à ses préoccupations."

Et il précise:
 
"Il s'agit des carnets de Lartigue tels que sur le site Lartigue."