Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : JULIEN CHAMPAGNE
  • JULIEN CHAMPAGNE
  • : Site consacré à l'artiste français Julien Champagne (1877-1932), à sa vie et à ses oeuvres.
  • Contact

Profil

  • ARCHER
  • hermétiste
  • hermétiste


...consacré à l'artiste français Julien Champagne (1877-1932), à sa vie et à ses oeuvres.


Peintre et dessinateur, Julien Champagne est surtout connu de nos jours pour avoir illustré les ouvrages de Fulcanelli, un mystérieux alchimiste contemporain.

Et pourtant, il figure au Bénézit, la "Bible" internationale des créateurs. Et suivant son ami Eugène Canseliet, il fut bien un maître du pinceau et du crayon.

C'est à la découverte de cet artiste méconnu, mais profondément attachant, que je voudrais vous inviter. Je voudrais aussi vous demander de ne pas hésiter à enrichir mes articles de vos propres commentaires et de vos découvertes personnelles.

Bon voyage donc au pays légendaire de Julien Champagne.

Recherche

29 juillet 2006 6 29 /07 /juillet /2006 19:11

 

 


De la Suisse à l'Italie, il n'y a qu'un pas alpestre, n'est-ce pas? Alors voilà, je ne sais pas si Julien Champagne est allé dans la péninsule, mais puisque nous l'avons rencontré comme Eugène Canseliet à Marseille, pourquoi pas.

Faisons un rêve, voulez-vous: Aix en Provence, Cimiez sur les hauteurs de Nice...Et pourquoi pas la villa Palombara à Rome?

Figurez-vous que c'est un de mes projets, écrire une carte d'Europe des demeures philosophales.

Si on excepte la France, thème du Guide des lieux et demeures alchimiques de Josane Charpentier, paru chez Retz en 1980, préfacé par Eugène Canseliet et orné de dessins de sa fille Isabelle, que reste-t-il?

Mais beaucoup, à mon avis. Dans ce blog, je viens d'évoquer la Suisse, et l'Espagne aussi, et auparavant encore le Royaume-Uni, du moins si nous considérons que l'Angleterre et l'Ecosse sont unies...

Beaucoup de découvertes, ou de redécouvertes, restent à faire dans ce domaine, ne croyez-vous pas?

Souvenons-nous en tout cas que selon Fulcanelli et Canseliet le terme de demeure philosophale est à prendre de façon...philosophique.

Tel objet d'art, dont la dimension hermétique ou alchimique est évidente, sera ainsi une demeure. Et une demeure philosophale si cet esprit qui est supposé l'animer reste présent.

Un bouquin oublié sur l'étagère vermoulue d'une bibliothèque redeviendra par conséquent instantanément philosophal s'il tombe, heureusement, entre les mains chanceuses d'un chercheur, d'un labourant.

Ceci étant posé, j'en arrive à la question centrale de ce post: un livre de Geneviève Dubois sur Fulcanelli, traduit en italien peut-il être considéré comme une demeure?

Vous haussez les sourcils, mais vous savez déjà ma réponse. La traduction du français d'Alda Teodorani, traduttore...n'est guère critiquable, et l'introduction de Gianfranco de Turris, si elle apporte peu, a du moins le mérite de situer cette oeuvre dans son contexte.

Et surtout, contrairement à la récente version américaine du même ouvrage, la reproduction des illustrations par les Edizioni Mediterranee (1996) est de qualité, une qualité au moins égale à celle que nous observons dans l'édition originale française.

Voilà, en partie du moins, la raison pour laquelle c'est sur la version transalpine que j'ai souvent travaillé pour proposer certains des mes clichés.

Et puis, et ce n'est certes pas négligeable, Julien Champagne est toujours là, présent dès la couverture, avec cet autoportrait de l'âge mûr dont la datation et la localisation restent actuellement encore incertaines.

Pour combien de temps encore?

http://maxjulienchampagne.over-blog.it/article-julien-champagne-en-italie-118224148.html


misterio.champagne.jpg

 

ARCHER

Partager cet article

Repost 0
Published by ARCHER - dans archer
commenter cet article

commentaires