Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : JULIEN CHAMPAGNE
  • JULIEN CHAMPAGNE
  • : Site consacré à l'artiste français Julien Champagne (1877-1932), à sa vie et à ses oeuvres.
  • Contact

Profil

  • ARCHER
  • hermétiste
  • hermétiste


...consacré à l'artiste français Julien Champagne (1877-1932), à sa vie et à ses oeuvres.


Peintre et dessinateur, Julien Champagne est surtout connu de nos jours pour avoir illustré les ouvrages de Fulcanelli, un mystérieux alchimiste contemporain.

Et pourtant, il figure au Bénézit, la "Bible" internationale des créateurs. Et suivant son ami Eugène Canseliet, il fut bien un maître du pinceau et du crayon.

C'est à la découverte de cet artiste méconnu, mais profondément attachant, que je voudrais vous inviter. Je voudrais aussi vous demander de ne pas hésiter à enrichir mes articles de vos propres commentaires et de vos découvertes personnelles.

Bon voyage donc au pays légendaire de Julien Champagne.

Recherche

28 avril 2006 5 28 /04 /avril /2006 23:02


"Chose promise, chose due"; c'est ce que répètent à l'envi - et ne font pas - ce qui ne leur portera pas chance, nos actuels hommes publics et...femmes publiques.

Voici donc la couverture annoncée de l'édition originale des Demeures Philosophales de Fulcanelli, dont nous avons déjà donné l'équivalent en ce qui concerne le Mystère des Cathédrales.

Ce dernier est rappelons le paru en 1926, les Demeures ont suivi en 1930. Dans les deux cas les tirages ont été modestes (il semble 300 et 500 exemplaires respectivement).

C'est ce qui explique la rareté de ces ouvrages, et suivant l'aphorisme bien connu et devenu célèbre depuis l'élaboration du syllogisme de Buridan, leur cherté.

Nous voyons à nouveau que le nom de Julien Champagne figure en bonne place, celui d'Eugène Canseliet étant cette fois écrit plus complètement.

Comme déjà dit, et montré, il en sera pratiquement de même lors de la réédition des Demeures,
trente ans plus tard (Omnium Littéraire, 1960).

Ce ne sera plus le cas lors de la troisième édition (Pauvert, 1965), les planches de Julien Champagne y étant remplacées par des clichés photographiques leur correspondant; je me réfère ici à nouveau à l'excellent Index Fulcanelli de B. Allieu et B.Lonzième.

En 1973, Jean-Jacques Pauvert en fera paraître une réédition en format réduit, dont la page de titre, reproduite ci-dessous, diffère de la couverture; elle reprend en effet celle de l'édition précédente, en noir et rouge, avec la mention "dessins de Julien Champagne et photographies nouvelles".

En fait, il n'y a pas de changement notable, hormis la reprise des planches de Julien Champagne pour les illustrations du château de Dampierre-sur-Boutonne et une modification du texte à propos du Cavalier de l'Apocalypse (nous avons déjà traité du dernier et reviendrons plus tard sur le premier, si Dieu le Feu).

On peut en tirer une conclusion qui justifie mon titre: Julien Champagne s'est ainsi trouvé écarté, presque complètement, des rééditions des Demeures comme du Mystère; sa "découverture" en est comme un symbole; elle me paraît appeler une redécouverte, même s'il serait probablement excessif d'écrire que son oeuvre a été ainsi occultée.

C'est bien par conséquent un des buts de ce blog, que d'inciter à un retour à l'authenticité initiale, et voilà pourquoi il pourrait s'intituler: Julien Champagne révélé ou dévoilé.


Ne quittons pas pour cette fois l'édition originale des Fulcanelli par Jean Schemit, sans mentionner que le Mystère comme les Demeures ont été imprimés dans les deux cas, si on en croit le colophon, par P.Daupeley-Gouverneur, à Nogent-le-Rotrou.

Il semble que cette imprimerie, qui a utilisé les planches originales ou des copies des planches de Julien Champagne, ait cessé ses activités à la fin du XXème siècle.


http://maxjulienchampagne.over-blog.it/article-decouverture-de-champagne-35788053.html




ARCHER

Partager cet article

Repost 0
Published by ARCHER - dans archer
commenter cet article

commentaires

Bernard 13/10/2008 10:56

Bonjour Archer,... "Ce qui est faux de toute évidence" Quelle audace ? Que Julien ait été son mentor ça ne fait aucun doute. Quant à Fulcanelli, c'est peut-être une toute autre histoire. Mais, il est vrai, certain et véritable, que je ne dispose, certes pas, de votre cheval de somme.

15/10/2008 22:20


Bernard vous avez bien raison selon moi de parler d'audace, vertu zoroastrienne par excellence si on en croit le verbe fulcanellien "oser".

Cette audace de dire qu'en certaines occasions Eugène Canseliet s'est montré "malicieux" ne me paraît pas outrée, tant s'en faut.

Il a semble-t-il cotoyé Fulcanelli de très près de 1916 à 1922 environ. A partir de là, il me paraît très clair qu'il n'a pu ignorer son identité civile, puisqu'il reconnait par ailleurs vouloir la
cacher absolument: "Ce n'est pas possible (de la révéler), surtout pas moi".

Donc quand il affirme par exemple tout tranquillement "de lui (Fulcanelli), que sais-je au juste, sinon que son savoir était immense", il n'a d'autre but que d'esquiver la sempiternelle
interrogation sur l'identité de son maître.

Maître ou mentor qui ne saurait selon moi avoir été Julien Champagne, je crois qu'il l'a suffisamment répété et cette fois à mon avis sincèrement, en dépit des opinions sur ce point controuvées
avancées notamment par un Jules Boucher ou par Robert Ambelain, disciple de ce dernier.

Qu'à l'inverse on ait sous-estimé ou même calomnié "Hubert" et comme dirait son ami Canseliet "ce n'est pas rien" est une vérité d'évidence.

Je pense donc justifié le fait que le "maître du pinceau et du crayon" que fut Julien Champagne soit inscrit au Bénézit, et tout aussi normal qu'Eugène ait été admis au sein de la société des Gens
de Lettres.

Tous deux, dans leurs domaines respectifs de prédilection, furent des apôtres de la science hermétique...et des hérauts de l'oeuvre fulcanellienne.


Anonyme 08/10/2008 14:56

Bonjour Archer,Voilà le court extrait qui me rend bien perplexe :
EC : J’ai été près de F.
JC : Fucanelli, ce n’est pas son nom ?
EC : Mais non, c’est un pseudonyme
JC : Vous connaissez son nom ?
EC : Ah non ! Je ne le connais pas.
Cela se passe de commentaire me semble t-il ?

ARCHER 11/10/2008 16:22


Et bien non, apparemment cela ne se passe pas de commentaire, et vous avez bien raison à mon sens d'avoir relevé l'importance de ce passage.

Voici donc l'interprétation que j'en fais personnellement, qui vaut ce qu'elle vaut. Eugène Canseliet, qui par ailleurs déclare expressément avoir vécu six ans "dans l'intimité" de Fulcanelli, de
1916 à 1922 environ, se montre ici envieux, comme disent les alchimistes.

Pour éviter d'autres questions à suivre sur l'identité de son mentor, il trompe énormément, en allant pour une fois jusqu'à prétendre qu'il ne connaît pas l'état-civil de ce dernier, ce qui est
faux de toute évidence.


Anonyme 03/10/2008 13:42

Re-Bonjour,Canseliet a aussi à propos de Fulcanelli des mots qui peuvent sembler curieux et qui n'ont pas été suffisamment relevés à mon avis:Je suis bien de votre avis ! Avez vous eu l'occasion d'écouter E.C. chez Chancel ? Une réponse, pour le moins étonnante, faite à Chancel apporte de l'eau à votre commentaire.

ARCHER 05/10/2008 16:43


Anonyme, nous disposons effectivement de l'enregistrement de la "radioscopie" d'Eugène Canseliet par Jacques Chancel.

Il serait sans doute intéressant que vous puissiez préciser le passage de la conversation auquel vous faites allusion, cela pourrait être profitable à tout le monde.

D'avance merci.


Walter Grosse 30/04/2006 14:15

    Cher ami,
    Merci beaucoup par l'éclaircissement. C'est très important pour moi savoir ceci. Ainsi, Canseliet a révélé la date de naissance de Fulcanelli avant la publication du " Feu du Soleil - Entretien sur l'alchimie avec Eugène Canseliet " de Robert Amadou.
    Très intéressant le fait d'en 1919 Julien Champagne travailler à l'Avenue Montaigne pour Paul de Lesseps et recevoir visites de Fulcanelli.
    Avec égard, W.GROSSE.

Walter Grosse 30/04/2006 00:53

    Cher ami,
    Dans le rabat de couverture du livre " Les Demeures Philosophales"  (dans la partie derrière) ¿se peut lire que Fulcanelli était reçu par Chevreul, de Lesseps et Grasset d'Orcer, ami de Berthelot et qu'il connu trés bien Curie, ainsi que Jules Grévy et Paul Painlevé ???
    Cordialement, W.GROSSE.

ARCHER 30/04/2006 11:45

Vous faites allusion à l'édition Pauvert de 1973. Ce rabat de couverture a beaucoup attiré l'attention, en raison des informations qu'il contient: Eugène Canseliet était auprès de Fulcanelli depuis 1915  . En 1919 Julien Champagne travaillait avenue Montaigne pour Paul de Lesseps où il reçut successivement la visite de Canseliet, puis de Fulcanelli...C'est à ce moment qu'on apprend que ce dernier est né en 1839. Il a "tout juste" 80 ans.Canseliet a aussi à propos de Fulcanelli des mots qui peuvent sembler curieux et qui n'ont pas été suffisamment relevés à mon avis:"De ce dernier que sais-je au juste, sinon que son savoir était immense!" et surtout:"Surtout lorsqu'elle est vivante et humaine, l'énigme agace, irrite et exaspère les autres hommes.Cela combien à tort, quant au mystère Fulcanelli, puisqu'il serait répréhensible au plus haut point, qu'on arrivât, quelque jour, à le dissiper."