Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : JULIEN CHAMPAGNE
  • JULIEN CHAMPAGNE
  • : Site consacré à l'artiste français Julien Champagne (1877-1932), à sa vie et à ses oeuvres.
  • Contact

Profil

  • ARCHER
  • hermétiste
  • hermétiste


...consacré à l'artiste français Julien Champagne (1877-1932), à sa vie et à ses oeuvres.


Peintre et dessinateur, Julien Champagne est surtout connu de nos jours pour avoir illustré les ouvrages de Fulcanelli, un mystérieux alchimiste contemporain.

Et pourtant, il figure au Bénézit, la "Bible" internationale des créateurs. Et suivant son ami Eugène Canseliet, il fut bien un maître du pinceau et du crayon.

C'est à la découverte de cet artiste méconnu, mais profondément attachant, que je voudrais vous inviter. Je voudrais aussi vous demander de ne pas hésiter à enrichir mes articles de vos propres commentaires et de vos découvertes personnelles.

Bon voyage donc au pays légendaire de Julien Champagne.

Recherche

3 avril 2006 1 03 /04 /avril /2006 21:06


Grâce à Dieu de retour de l'Ouest africain, partons sans coup férir pour la Vendée, et retrouvons-y
Julien Champagne, dans les Demeures Philosophales de Fulcanelli, au chapitre consacré à Louis d'Estissac, et déjà mentionné.

Contemporain de François Rabelais, de Denys Zachaire et de Jean Lallemant, d'Estissac voulut consacrer à la science alchimique une demeure digne d'elle. Il en confia l'exécution à un architecte qui fut selon Etienne-Octave Guillaume de Rochebrune, aquafortiste célèbre, Philibert de l'Orme.

Ainsi naquit le superbe chateau de Coulonges sur l'Autize ( Deux Sèvres) dont la construction exigea vingt-six années, de 1542 à 1568, mais qui n'offre plus aujourd'hui qu'un intérieur vide, aux parois dénudées. Tout a été dispersé, mais certaines pièces d'art furent acquises par M. de Rochebrune, et servirent à la réfection et à l'embellissement de sa propriété de Fontenay le Comte
(Vendée).

C'est en effet dans le chateau de Terre Neuve, où elles sont actuellement conservées, que nous pouvons les admirer et les étudier à loisir.

D'abord simple métairie, ce chateau fut, dans son plan actuel, construit en 1595 par Jean Morison, pour le compte de Nicolas Rapin, vice sénéchal de Fontenay le Comte et  "poète distingué".

De toutes ses merveilles, celle qui nous intéresse le plus est sans contredit la cheminée monumentale du grand salon, achetée à Coulonges et réédifiée au chateau de Terre Neuve en mars 1884.

Devant son panneau central, l'observateur ne peut se défendre d'un instinctif mouvement de surprise, tant sa décoration paraît singulière. C'est ce panneau qui constitue la planche XVI des Demeures, et dont nous reproduisons, outre un cliché partiel et deux photos d'ensemble, le dessin par Julien Champagne.





Mais écoutons Fulcanelli le décrire:

"Deux monstres humains soutiennent une couronne formée de fleurs et de fruits, laquelle circonscrit un simple écu français.

L'un d'eux présente l'horrible faciès des becs-de-lièvre sur un torse glabre et mamelé. L'autre a le minois éveillé d'un gamin espiègle et mutin, mais avec le buste velu des anthropoïdes. Si les bras et les mains n'offrent d'autre particularité que leur maigreur excessive, par contre les membres inférieurs, couverts de poils longs et touffus, se terminent chez l'un en griffes de félin, chez l'autre en serres de rapace.

Ces êtres de cauchemar, affectés d'une longue queue recourbée, sont coiffés d'invraisemblables casques, l'un écailleux, l'autre strié, dont le sommet s'enroule en forme d'ammonite.

Entre ces "stéphanophores" d'aspect répulsif, et placé au-dessu d'eux dans l'axe de la composition, un masque d'homme grimaçant, aux yeux ronds, aux cheveux crépus alourdissant le front bas, tient dans sa machoire ouverte et bestiale l'écu central par une légère cordelette.

Enfin, un bucrâne, occupant la partie basse du panneau, achève sur une note macabre ce quaternaire apocalyptique."

Abrégeons cette description détaillée, à laquelle il sera loisible au lecteur attentif de se reporter, et donnons maintenant un bref aperçu de l'interprétation que donne Fulcanelli de l'ensemble de ces motifs:

"Les  deux gnomes qui se font vis-à-vis traduisent nos deux principes métalliques, corps ou natures premières, à l'aide desquels l'OEuvre se commence, se parfait et s'achève...

Les philosophes ont traduit l'union du fixe et du volatil, du corps et de l'esprit, par...la forme circulaire, tracé symbolique de l'infini et de l'éternité, comme aussi de la perfection. C'est le cercle central du mercure dans la notation graphique, et le même que nous remarquons, orné de fleurs et de fruits pour en indiquer la faculté végétable et le pouvoir fructifère, sur le bas-relief que nous étudions.

Au surplus, le signe est complet, en dépit du soin que notre Adepte mit à le déguiser. Si nous l'examinons bien, nous verrons en effet que la couronne porte à sa courbure supérieure les deux expansions spiralées et, à l'inférieure, la croix, figurée par les crones et l'axe frontal du bucrâne, compléments du cercle dans le signe astronomique dans la planète Mercure."

http://maxjulienchampagne.over-blog.it/article-champagne-da-coulonges-a-terre-neuve-champagne-de-coulonges-a-terre-neuve-35787314.html


ARCHER

Partager cet article

Repost 0
Published by ARCHER - dans archer
commenter cet article

commentaires

rusurisum 07/04/2006 20:56

C'est un grand plaisir que vous nous apportez par l'étude de ce grand Artiste qu'est Monsieur Champagne.

ARCHER 08/04/2006 12:24

Merci ; j'ai référencé votre site dans mon dernier post.

cosy ray 07/04/2006 12:03

c'est avec plaisir que nous constatons que votre séjour dans les terres noires originelles s'est bien passé. Peut-être nous revenez-vous comme aurait pu vous le demander notre ami "La classe", orné de l' Etoile au Front, couvert de Poussière de Soleils et avec de nouvelles impressions d'Afrique. Africalement.

ARCHER 08/04/2006 12:15

Al Kemit est bien la noire. Mes impressions d'a fric sont à la fois anciennes et nouvelles. Dans "Le procédé de Raymond Roussel", Ginette Adamson explique que "comme les mages, Roussel se retirait dans un endroit favorable aux dispositions de son esprit.".C'est ainsi que je me suis retrouvé à Tombouctou, avec au front la Croix du Sud, et dans les mains la poussière d'or des sables du désert.