Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : JULIEN CHAMPAGNE
  • JULIEN CHAMPAGNE
  • : Site consacré à l'artiste français Julien Champagne (1877-1932), à sa vie et à ses oeuvres.
  • Contact

Profil

  • ARCHER
  • hermétiste
  • hermétiste


...consacré à l'artiste français Julien Champagne (1877-1932), à sa vie et à ses oeuvres.


Peintre et dessinateur, Julien Champagne est surtout connu de nos jours pour avoir illustré les ouvrages de Fulcanelli, un mystérieux alchimiste contemporain.

Et pourtant, il figure au Bénézit, la "Bible" internationale des créateurs. Et suivant son ami Eugène Canseliet, il fut bien un maître du pinceau et du crayon.

C'est à la découverte de cet artiste méconnu, mais profondément attachant, que je voudrais vous inviter. Je voudrais aussi vous demander de ne pas hésiter à enrichir mes articles de vos propres commentaires et de vos découvertes personnelles.

Bon voyage donc au pays légendaire de Julien Champagne.

Recherche

12 février 2006 7 12 /02 /février /2006 11:02




Tiré des Demeures Philosophales de Fulcanelli, ce dessin de Julien Champagne, qui en constitue la planche XL, est à mon sens un chef-d'oeuvre.

Il y est intitulé : "Figeac (Lot). Eglise du Chapitre. Chapelle Notre-Dame de la Pitié. Instruments et Symboles de la Passion." La sculpture qu'il reproduit paraît dater du XVIème siècle, comme l'église qui l'abrite et dont on trouvera un cliché ci-après.

Ouvrant le dernier chapitre du livre, intitulé Paradoxe du progrès illimité des sciences, la planche
de Champagne est dans l'esprit de Fulcanelli destinée à illustrer son propos sur les quatre âges de l'humanité, et plus spécialement "le Règne de l'Homme":

"Le Règne de l'Homme, prélude du Jugement dernier et de l'avènement du Cycle nouveau, est exprimé symboliquement en un curieux tableau de bois sculpté, conservé à l'église Saint-Sauveur,
autrement dite du Chapitre, de Figeac (Lot). Sous la conception religieuse voilant à peine son évident ésotérisme, il  montre le Christ enfant endormi sur la croix et entouré des instruments de la Passion.

Parmi ces attributs du martyre divin, six ont été, à dessein, réunis en X, de même que la croix où repose le petit Jésus et qui a été inclinée pour qu'elle donnât cette forme par la perspective. Ainsi,
rappelant les quatre âges, avons-nous quatre X (khi) grecs dont la valeur numérique de 600 nous
fournit, en produit, les 2400 années du monde."




L'innocence totale et la sérénité du Sauveur s'offrent en contraste évident avec la sévérité, et le pessimisme apparent de la scéne représentée et du propos qui la commente. Le désespoir affiché est donc bien corrigé par un espoir voilé, dont le Christ, ici reposant de façon inhabituelle sur la croix,  est le messager, ce qui me semble nous renvoyer aux dernières lignes du premier tome des Demeures Philosophales:

"L'antique prophécie s'est enfin réalisée. O miracle! Dieu, maître de l'Univers, s'incarne pour le salut du monde et naît, sur la terre des hommes, sous la forme frêle d'un tout petit enfant."


http://maxjulienchampagne.over-blog.it/article-32325809.html


ARCHER

Partager cet article

Repost 0
Published by ARCHER - dans archer
commenter cet article

commentaires