Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : JULIEN CHAMPAGNE
  • JULIEN CHAMPAGNE
  • : Site consacré à l'artiste français Julien Champagne (1877-1932), à sa vie et à ses oeuvres.
  • Contact

Profil

  • ARCHER
  • hermétiste
  • hermétiste


...consacré à l'artiste français Julien Champagne (1877-1932), à sa vie et à ses oeuvres.


Peintre et dessinateur, Julien Champagne est surtout connu de nos jours pour avoir illustré les ouvrages de Fulcanelli, un mystérieux alchimiste contemporain.

Et pourtant, il figure au Bénézit, la "Bible" internationale des créateurs. Et suivant son ami Eugène Canseliet, il fut bien un maître du pinceau et du crayon.

C'est à la découverte de cet artiste méconnu, mais profondément attachant, que je voudrais vous inviter. Je voudrais aussi vous demander de ne pas hésiter à enrichir mes articles de vos propres commentaires et de vos découvertes personnelles.

Bon voyage donc au pays légendaire de Julien Champagne.

Recherche

9 novembre 2007 5 09 /11 /novembre /2007 12:56

Mlle-Lenormand.champagne.jpg
Grâce à Jim Ketchum (J.K., of course), que je remercie encore,  il est sans doute temps de revenir sur l'identification proposée par les experts de la "réunion des musées nationaux" français entre notre Julien Champagne et un certain J.Champagne, auteur de la série des Soirées parisiennes:  

http://www.archerjulienchampagne.com/article-6323545.html
http://www.archerjulienchampagne.com/article-6581060.html

et de certaines gravures romantiques déjà commentées comme cette Mademoiselle Lenormand qui ne peut
que nous inciter à abattre certaines de nos cartes.

Pas plus que les autres, cette gravure consacrée à la célèbre cartomancienne, qui fleure bon son début du XIXème siècle, ne me semble être l'oeuvre de notre artiste, né en 1877 et décédé en 1932.

Pour moi c'est Jim qui a raison, jusqu'à preuve du contraire, contre l'avis émis par les experts, auxquels je voudrais ici lancer un défi.

worldfamouswomen.champagne.jpg
Ketchum a en effet eu raison selon moi d'attirer mon attention sur un livre publié en 1881 par un ancien consul des
Etats-Unis à Paris, et qui est consacré comme vous le voyez à toutes ces "femmes d'influence" qui ont au cours des siècles marqué l'histoire internationale, de l'antiquité aux temps modernes.

Frank Goodrich, puisque tel est le nom de l'auteur, y traite notamment de certaines de nos héroïnes nationales, comme Jeanne d'Arc ou Diane de Poitiers.

Diane qui est bien reconnaissable à mon avis sur cette splendide gravure extraite de son livre, et qui est l'oeuvre d'un certain...J.Champagne.

Il vous sera d'ailleurs loisible de comparer ce portrait à celui que j'ai déjà publié dans ce blog, puisque nous avons déjà rencontré la duchesse à propos du chateau de Dampierre-sur-Boutonne:

http://www.archerjulienchampagne.com/article-3647621.html

dianadepoitiers.jchampagne.jpg
Mais venons-en, voulez-vous, au point selon moi capital. Voici donc une gravure de J. Champagne, figurant dans un livre publié en 1881. Ceci au moins est incontestable.

Et bien, rappelons-nous maintenant  de l'année de naissance de Julien Champagne: 1877. Quelle qu'ait pu être la précocité de son talent, Julien n'est pas l'auteur de ces dessins, le bon sens désormais nous commande de le penser - et de le dire.

J'observe d'ailleurs que le J. Champagne en question, comme vous pourrez vous en rendre compte ci-après, est l'auteur de la majorité des illustrations du livre de Goodrich.

Cet ouvrage est d'ailleurs rare, mais pas impossible à trouver, en plus il vient d'être réimprimé. Pour celles et ceux qu'il intéresse, voyez:

http://auctions.overstock.com/WORLD-FAMOUS-WOMEN-GORGEOUS-BINDING-ENGRAVINGS-1881/Books/item/43121075
http://www.amazon.fr/World-Famous-Women-Influence-Earliest/dp/1430461756/ref=sr_1_12/403-7199443-2189225?ie=UTF8&s=english-books&qid=1194629578&sr=1-12
http://www.bibliopoly-search.com/servlets/server?_config_=bibliopoly&_action_=MainFrameFromStaticPages&_display_action_=DisplayBook&_book_id_=
7787106&_price_=45.00&_currency_=USD

http://www.polybiblio.com/secondli/23100.html
http://digital.lib.lehigh.edu/trial/pocahontas/images.php?id=20

listofportraits.champagne.jpg
La question suivante, sur laquelle j'aimerais bien avoir des avis aussi autorisés que ceux des experts de nos
musées, est naturellement qui peut bien être ce J. Champagne, apparemment inconnu au bataillon...pardon, au 
Bénézit.

Compte tenu de la connotation plutôt anglo-saxonne du livre de Goodrich, serait-ce finalement et tout simplement un de nos cousins d'outre-Manche ou d'outre-Atlantique?

Pourrait-il au contraire être de la famille de Julien Champagne? D'après Walter Grosse, un oncle de ce dernier était lui-même dessinateur.

Mais voilà, Louis Emile Champagne (1842-1908) a-t-il pu vraiment signer ses oeuvres J. Champagne? Avons-nous affaire ici à un "prénom d'artiste"? Peut-être pourrons-nous en savoir plus dans quelque temps, après tout l'espoir fait vivre.

 

Aux dernières nouvelles, et sous réserve de confirmation, notre J. Champagne lithographe serait en fait Jules Champagne, dont l'oeuvre est bien liée à celle de Montaut, comme évoqué dans notre article sur "les soirées parisiennes."

Il apparaît comme tel dans la base de données Mnémosyne de l'Institut national de recherches pédagogiques (INRP):

http://www.inrp.fr/mnemo/web/vueNot.php?interf=fr

 

D'après cette notice,  consacrée à  un bal d'enfants  qui semble être la huitième gravure des soirées parisiennes, et fut réalisée vers 1860, Jules Champagne était un dessinateur-lithographe, et a produit de l'ordre de deux cent planches de sujets gracieux entre 1852 et 1870.

 

On trouvera d'ailleurs une reproduction de la gravure sur mademoiselle Lenormand qui est copiée ci-dessus dans une notice de la New York Public Library qui est consacrée au travail de Jules Champagne:

http://digitalgallery.nypl.org/nypldigital/dgkeysearchresult.cfm?word=Champagne%2C%20Jules&s=3&notword

=&f=4

 

Enfin, Jules Champagne apparaît comme l'auteur des portraits d'un ouvrage traduit sous le titre de The court of Napoleon, encore de Frank Goodrich (Derby & Jackson, New York, 3ème édition en 1858).

 

 

alasdelsur.champagne.jpg 
Dans l'attente d'en savoir plus sur Jules Champagne, je voudrais pour terminer mon épistole désormais mensuelle ou quasiment vous donner certaines nouvelles de l'actualité immédiate de Julien.

D'abord d'Argentine, sans trop de surprise j'espère depuis mon article au tango de Champagne:

http://www.archerjulienchampagne.com/article-12259594.html

Comme en fait presque foi ce cliché de couverture, la revue Alas del Sur de Victoria Asis réserve dans sa livraison
de septembre-octobre 2007 une place de choix à notre artiste et au blog d'Archer.

Qu'elles (Vic et Alas) en soient chaleureusement remerciées ici, et souffrez que j'en indique aussitôt
les coordonnées courriel:

alasdelsur2000@hotmail.com

fortuna1.champagne.jpg
fortuna2.champagne.jpg
Ensuite et enfin...du Vanuatu, puisqu'un céleste agriculteur de là-bas, répondant au doux sobriquet
de Pseudo-Démocrite, aussi hispanophone que francophone et érudit, vient de consacrer un article
à certains dessins de Champagne sur le chateau de Dampierre (again):

http://quaestiones.blogspot.com/
http://quaestiones.blogspot.com/2007/10/castillo-de-dampierre-fulcanelli-y.html


fortuna3.champagne.jpg
Mais vous aurez bien sûr reconnu mon article sur la constance de Julien Champagne:

http://www.archerjulienchampagne.com/article-4121689.html

Quelle bonne fortune! Assez critique envers Fulcanelli, plutôt indulgent avec son prédécesseur
Louis Audiat, notre Démocrite m'intéresse surtout en ceci qu'il rapproche certains emblèmes
de la demeure philosophale en question des écrits d'Alciat (1531, 1536) et des Devises héroïques 
de Claude Paravin (1551,1557).

 

 

ARCHER

Partager cet article

Repost 0
Published by ARCHER - dans archer
commenter cet article

commentaires

ARCHER 18/12/2016 18:19

Précision reçue ce jour d'un descendant de Jules Champagne, que nous remercions:

"Ce jules Champagne qui est mon "bel" arrière-grand-père (le premier mari de mon arrière grand-mère!) est un dessinateur et lithographe parisien qui avait un magasin rue des Poitevins. Il est mort en 1871 de maladie, des suites du siège de Paris par la commune. Il s'était marié en 1855 à Aimée-Caroline Antoine dit Halary, fille d'un facteur d'instrument de musique de la rue Mazarine. Ils ont eu trois enfants 2 garçons et une fille. Il a laissé de nombreux dessins et gravures délicates. J'ai ce volume des dames célèbres de l'Empire pour cet éditeur américain. A votre disposition pour des renseignements plus précis, mais cela n'apporte pas grand chose à votre artiste, seulement un éclaircissement exact."

Templier 24/11/2007 20:37

Il y a plusieurs références biographiques de Jean-Julien dans cette article. http://www.revistaazogue.com/Azogue5-12.pdf Voir notes 77 et les suivantes. Le J. Champagne en question parait être Jules Champagne (1836-1887 selon l’article).

ARCHER 24/11/2007 23:10

Merci Templier de cette référence très intéressante. Le Jules Champagne en question serait si je comprends bien le grand-oncle de Jean-Julien.A sa mort d'après l'auteur de l'article "Hubert" aurait été suivi par son oncle Louis Emile. Tout cela paraît plausible et bien documenté.Je suis moins bien José Rodriguez Guerrero dans son article en principe consacré à L'alchimie en Espagne quand il me semble vouloir nous entraîner vers la thèse d'un Julien Champagne qui serait Fulcanelli. Il n'en reste pas moins que là encore ses annotations sont des plus pertinentes, notamment quand il rapproche un autre oncle de Jean-Julien, Jean-Alexandre, de tel sous-officier mentionné par Fulcanelli.Je recommande donc à tous ceux que la langue de Cervantès n'effraie pas trop de lire cette prose érudite,notamment les notes de bas de page vers les pages 219-220. Et pour les plus courageux, de commencer dès la page 215.

Walter Grosse 11/11/2007 18:37

Je n'ai pas effectué encore une recherche très exhaustive sur la vie & oeuvre de Louis Champagne, l'oncle de Julien, mais je pense que c'est un travail à développer...Pendant la guerre Franco-Prussienne (1870-1871), le nom du garde nationale Jean Champagne du 8, rue Henri Chevreu (Paris 20e) ne consiste pas dans listes électorales pour une identification exacte...Toutefois, j'ai trouvé un document sur un Champagne, mais j'encore suis en train d'enquêter. Quand j'aurai plus réponses sur ce sujet, je communique...

ARCHER 11/11/2007 19:15

Merci encore je pense que l'oeuvre de Louis Champagne est un point intéressant, surtout s'il a eu une influence sur son neveu.Je vous sais gré également du document transmis sur le Garde National Jean Champagne, dont il reste maintenant à établir la relation avec Julien Champagne, et/ou l'auteur des Soirées parisiennes.

Walter Grosse 11/11/2007 16:15

Louis Emile Champagne, dessinateur, était le second fils du couple Jean Alexandre Champagne et Marie Pauline Robert, le frère d'Alphonse Hubert Champagne et l'oncle de Julien Champagne...Je pense que Louis Champagne a été élève des Beaux-Arts de Paris dans les débuts de 1860, inspirateur du jeune Julien Champagne...Toutefois, je pense que le peintre et dessinateur J. Champagne auteur de la série des Soirées parisiennes était le garde nationale Jean Champagne de la 7e Compagnie de marche du 1er bataillon de la Légion du Génie auxiliaire de la Garde Nationale de la Seine, compagnie transférée pour le 2e bataillon, domicilié au 8 rue Henri Chevreu...

ARCHER 11/11/2007 16:38

Très intéressant, Walter Grosse, surtout à mon sens l'idée que Louis Champagne, oncle de Julien et élève comme lui et avant lui de l'école des Beaux-Arts de Paris ait pu inspirer son neveu. Avons-nous accès à certaines de ses oeuvres, qui pourraient éventuellement nous le démontrer, ou à tout autre document qui en ferait foi?Quant à J. Champagne, auteur des Soirées parisiennes et éventuellement identifiable à un Garde National nommé Jean Champagne, je m'interroge sur ses liens possibles ou non avec Julien Champagne.Avons-nous une idée du métier de Jean Champagne?